Domaine de La Cadène à TOULOUSE | Haute-Garonne

coordonnees

Domaine de La Cadène à TOULOUSE | Haute-Garonne
15 Impasse de La Cadène
31200 TOULOUSE
France
Voir le numéro
05 61 13 73 27

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but non lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
42
Lits hopital jour SSR : 
0

Plan d’accès et cadre

Dans une vingtaine d'années, en France, le vieillissement de la population se traduira par une hausse du nombre de personnes âgées en situation de dépendance : si l'espérance de vie moyenne de la population en situation de dépendance se stabilise, le nombre de personnes dépendantes est censé se renforcer de 400 000 personnes d’ici à 2040, atteignant 1 200 000 de personnes, au vu des données de l’Insee.
La prise en charge des personnes de la dépendance est caractérisée par 2 types de soutien : l’aide en provenance des parents ou enfants, mais aussi la solidarité collective qui prend la forme de prestations telles que l’allocation personnalisée d’autonomie.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans les années à venir. Assurément, le soutien émanant des proches pourrait décliner en raison du nombre trop faible de personnel aidant par rapport au nombre conséquent de personnes âgées en situation de dépendance. Par ailleurs, les dépenses au titre de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) pourraient nettement croître, selon les modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première aide départementale versée aux personnes âgées de soixante ans et plus en situation de perte d’autonomie et dont le statut appelle à une aide pour réaliser les actes essentiels de manière quotidienne. Cette aide n’est pas assujettie à modalités de revenus. Toujours est-il, la part restant à la charge du bénéficiaire est directement influencée par les revenus de son foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leurs proches peuvent également profiter de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont faibles. Cette aide financière donne la possibilité au bénéficiaire d'obtenir une place dans un établissement spécialisé pour personnes âgées. Toutefois, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est soumise à un recours sur succession (comprendre le remboursement des montants alloués à une personne décédée).
Dans le cadre des aides ménagères accordées par le département, le nombre de prestations versées ne concorde pas entièrement au nombre de bénéficiaires (en France, en moyenne 80 % des allocataires percevant l’ASH touchent également l’allocation personnalisée d’autonomie).

Pour mieux garantir l'entrée de l’un de vos proches au sein d'un EHPAD ou une maison de retraite médicalisée, nous vous proposons, sur cette fiche, toutes les informations essentielles, si elles sont disponibles.
Sont donc énoncées ici les informations pratiques relatives aux spécificités de l’établissement. Découvrez également les conditions relatives à l'hébergement : nombre de lits, superficie des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées... Nous vous apportons enfin des précisions concernant les praticiens en place, selon les soins dispensés : psychologue, médecins, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque établissement spécialisé assure quelques services et prestations aux résidents. Restauration, animations, activités et loisirs visant à entretenir le lien social, moyens de transport... Essentiel Autonomie répond à vos questions.