Centre de Soins de Suite et de Réadaptation de Quissac à QUISSAC | Gard

coordonnees

Centre de Soins de Suite et de Réadaptation de Quissac à QUISSAC | Gard
Domaine du Cros
30260 QUISSAC
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
63
Lits hopital jour SSR

Plan d’accès et cadre

Découvrez également

Découvrez également

Dans un avenir proche, en France, le vieillissement démographique conduira à une hausse du nombre de personnes âgées dépendantes : si la durée de vie moyenne de la population justifiant une perte d'autonomie se stabilise, le nombre de personnes dépendantes devrait augmenter de 400 000 personnes d’ici à 2040, atteignant 1 200 000 de personnes, selon l’Insee.
Actuellement, les seniors dépendants peuvent avoir confiance en l’association de deux forces actives pour renforcer leur prise en charge. D’un côté, l'assistance familiale, et l’aide des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par plusieurs pensions de soutien, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. Effectivement, l’aide émanant des proches pourrait diminuer en raison du nombre trop restreint de personnel aidant vis-à-vis du nombre croissant de personnes âgées en situation de dépendance. En outre, les dépenses au titre de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) sont censées sérieusement évoluer, en fonction des modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la principale prestation au niveau départemental versée aux personnes âgées de soixante ans et plus en situation de perte d’autonomie et dont la situation demande une aide pour accomplir les actes essentiels du quotidien. Cette assistance n’est pas assujettie à modalités de ressources. Toutefois, la part restant à la charge de la personne est fortement influencée par les entrées financières de son foyer.

Les personnes âgées en situation de dépendance et leurs proches peuvent aussi profiter de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont faibles. Cette aide financière permet au bénéficiaire d'obtenir une place dans une structure spécialisée pour personnes âgées. Toutefois, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est soumise à un recours sur succession (comprendre le remboursement des montants alloués à une personne après son décès).
Parmi les aides ménagères reversées par le Conseil départemental, le nombre de personnes dépendantes bénéficiaires n’est cependant pas identique au nombre d'aides reversées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l’ASH ont recours à l’APA, de même.

Vous ou l’un de vos proches en situation de dépendance êtes sur le point d'intégrer un établissement spécialisé ? Cette fiche établissement dispose de l’ensemble des précisions nécessaires à la bonne préparation à votre entrée.
Retrouvez les informations pratiques relatives aux spécificités de l’établissement. Découvrez également les conditions relatives à l'hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, superficie des chambres, présence d’unités de soins spécialisées... Obtenez aussi des informations concernant le personnel en place, en fonction des soins dispensés : psychologue, médecins, kinésithérapeute, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
En fonction de vos recherches, Essentiel Autonomie vous informe sur tous les services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Animations, restauration, moyens d’accès pour aller à l’établissement, découvrez les éléments pratiques concernant le quotidien de l’établissement.