Centre de Rééducation du Gard Rhodanien à BAGNOLS SUR CEZE | Gard

coordonnees

Centre de Rééducation du Gard Rhodanien à BAGNOLS SUR CEZE | Gard
217 rue André Pencheimer
30200 BAGNOLS SUR CEZE
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but non lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
30
Lits hopital jour SSR : 
15

Découvrez également

Découvrez également

Si on se base sur les prévisions de l’INSEE, le nombre de personnes âgées en perte d'autonomie devrait augmenter dans les deux prochaines décennies, en raison notamment du vieillissement de la population en France. Même si on observe que la durée de vie moyenne en en situation de dépendance se stabilise, 1 200 000 personnes seront sujettes à une perte d'autonomie d'ici 2040, alors qu’elles sont - seulement - 800 000 actuellement.
Actuellement, les personnes en perte d'autonomie peuvent se reposer sur l'impulsion de deux dynamiques pour renforcer leur prise en charge. D’un côté, la solidarité familiale, et la présence des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, représentée par différentes pensions de soutien, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. En effet, l'assistance provenant des proches pourrait décliner compte tenu du nombre insuffisant d'aidants vis-à-vis du nombre conséquent de personnes âgées en situation de dépendance. En outre, les frais au titre de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) sont censées fortement croître, en fonction des conditions d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la première pension locale destinée aux personnes âgées de 60 ans minimum, considérées en perte d’autonomie et qui, grâce à cette aide, peuvent continuer à réaliser les tâches quotidiennes. Si l’APA n’est pas versée en fonction des ressources de la personne âgée, il reste cependant à verser une partie variable définie à partir des revenus du foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leurs proches peuvent aussi bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont insuffisantes. Cette aide donne la possibilité à la personne concernée d’accéder à une structure spécialisée pour personnes âgées. Néanmoins, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est assujettie à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants attribués à une personne après son décès).
En ce qui concerne les aides ménagères accordées par le département, le budget alloué ne coïncide pas systématiquement avec le nombre d’allocataires (en France, en moyenne 80 % des allocataires percevant l’ASH touchent également l’APA).

Découvrez sur cette fiche l'ensemble des informations disponibles vous permettant de préparer de la meilleure manière votre entrée ou celle de l’un de vos proches dépendant dans un EHPAD ou d'une maison de retraite médicalisée.
Chaque établissement dispose de caractéristiques propres. Retrouvez tout d’abord des indications utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits disponibles, surface des chambres, ainsi que le type de soin spécialisé dispensé. Prenez aussi connaissance du personnel soignant présent dans l'établissement selon les soins proposés : médecins, infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Quelles sont les prestations proposées en matière de vie sociale et d’activités dans les différents établissements ? Essentiel Autonomie tente de répondre à vos questions au sujet de la restauration, les animations et activités dispensées, les loisirs, les moyens de transport et la localisation de l’établissement.