Centre Hospitalier de Quimperlé à QUIMPERLE | Finistère

coordonnees

Centre Hospitalier de Quimperlé à QUIMPERLE | Finistère
20 avenue Maréchal Leclerc
29391 QUIMPERLE
France
Voir le numéro
02 98 96 60 00

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
69
Lits hopital jour SSR : 
0

Plan d’accès et cadre

Listes des événements

Dans une vingtaine d'années, l'évolution démographique en France mènera à un accroissement du nombre de personnes âgées dépendantes : si l'espérance de vie moyenne des Français justifiant une perte d'autonomie s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes devrait s'accélérer de 400 000 personnes d’ici deux décennies, passant de 800 000 à 1 200 000 de personnes, selon l’Insee.
Les aides proposées aux personnes dépendantes émanent aujourd’hui de leurs proches et de différentes offres comme l’allocation personnalisée d’autonomie. Elles disposent à la fois d’une solidarité familiale et d’une solidarité collective.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. Assurément, l’aide découlant de l’entourage familial est susceptible de diminuer compte tenu du nombre trop restreint de personnel aidant vis-à-vis du nombre grandissant de seniors dépendants. Par ailleurs, les dépenses incombant à l'APA pourraient fortement évoluer, selon les conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première aide financière au niveau départemental versée aux personnes âgées de soixante ans et plus en situation de dépendance et dont la situation requiert une aide pour réaliser les actes essentiels de tous les jours. Cette assistance n’est pas soumise à conditions de ressources. Par contre, la part restant au dépens de la personne est intimement impactée par les entrées financières de son foyer.

Les personnes âgées dépendantes et leurs proches peuvent aussi profiter de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont trop limitées. Cette aide donne la possibilité au bénéficiaire d’accéder à un établissement pour personnes âgées. Cependant, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est soumise à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants alloués à une personne après son décès).
En ce qui concerne les aides ménagères accordées par le Conseil départemental, le nombre de prestations versées ne concorde pas entièrement au nombre d’allocataires (en France, près de 80 % des allocataires percevant l'Aide sociale à l’hébergement se voient obtenir aussi l’allocation personnalisée d’autonomie).

De manière à bien préparer et anticiper l'entrée de l’un de vos proches au sein d'un établissement spécialisé, voici, sur cette fiche, toutes les informations importantes, si disponibles.
Chaque établissement a des caractéristiques propres. Découvrez tout d’abord des renseignements utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits, surface des chambres, ainsi que le type de soin spécialisé pratiqué. Prenez aussi connaissance du personnel soignant évoluant dans la structure selon les soins dispensés : médecins, aides-soignant(e)s, infirmières, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Selon vos critères, Essentiel Autonomie vous informe sur l'ensemble des services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Loisirs, restauration, moyens d’accès à l’établissement, découvrez les informations pratiques concernant le quotidien de l’établissement.