Clinique Kerlena à ROSCOFF | Finistère

coordonnees

Clinique Kerlena à ROSCOFF | Finistère
2 avenue Victor Hugo
29682 ROSCOFF
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
120
Lits hopital jour SSR : 
15

Plan d’accès et cadre

Découvrez également

Découvrez également

Les rapports de l’INSEE sont sans appel. Dans un avenir proche,, la mutation démographique de la population conduira, à une accélération importante du nombre de personnes âgées en perte d'autonomie dans le pays. En augmentant de 400 000 environ, elles devraient être 1 200 000 d'ici 2040.
Actuellement, les personnes âgées dépendantes peuvent avoir confiance en l’association de deux dynamiques pour renforcer leur prise en charge. D’un côté, le soutien familial, et l'investissement des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, représentée par différentes pensions de soutien, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans les années à venir. Assurément, l'assistance découlant des proches est susceptible de diminuer en raison du nombre trop faible de personnel aidant vis-à-vis du nombre croissant de seniors en perte d'autonomie. Par ailleurs, les dépenses incombant à l'APA devraient fortement croître, en fonction des modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante prestation départementale versée aux personnes âgées de 60 ans et plus en état de dépendance et dont la situation demande une aide pour accomplir les actes essentiels de manière quotidienne. Cette aide n’est pas assujettie à modalités de revenus. En revanche, la part restant à la charge de la personne est intimement répercuté par les entrées financières de son foyer.

Les personnes âgées en situation de dépendance et leurs proches peuvent également profiter de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont insuffisants. Cette aide financière permet au bénéficiaire d'entrer dans un établissement pour personnes âgées. Cependant, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est soumise à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes attribuées à une personne décédée).
Dans le cadre des aides ménagères autorisées par le département, le nombre de prestations versées ne concorde pas totalement au nombre d’allocataires (sur le plan nationale, en moyenne 80 % des bénéficiaires percevant l'Aide sociale à l’hébergement touchent également l’allocation personnalisée d’autonomie).

En vue de mieux préparer et anticiper l'entrée de l’un de vos proches dans un établissement spécialisé, nous vous proposons, sur cette fiche établissement, toutes les informations importantes, si elles sont disponibles.
Voici donc les informations importantes liées aux spécificités de la structure. Sont également proposées les conditions relatives à l'hébergement : nombre de lits, taille des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées, etc. Nous vous apportons enfin des détails concernant les praticiens en place, selon les soins proposés : psychologue, psychomotricien, médecins, kinésithérapeute, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Quelles sont les prestations proposées en termes de maintien du lien social et de loisirs dans les différentes structures ? Essentiel Autonomie apporte des réponses à vos questions à propose de la restauration proposée, les animations et activités, les loisirs proposés, les moyens de transport et le plan d'accès à l’établissement.