Centre Hospitalier de la Presqu'île de Crozon à CROZON | Finistère

coordonnees

Centre Hospitalier de la Presqu'île de Crozon à CROZON | Finistère
6 rue Théodore Botrel
29160 CROZON
France
Voir le numéro
02 98 26 28 00

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
10
Lits hopital jour SSR : 
0

Plan d’accès et cadre

Listes des événements

Si on s'appuie sur les rapports de l’INSEE, le nombre de personnes âgées en perte d'autonomie est censé connaître une augmentation remarquable dans les années à venir, en raison particulièrement du vieillissement de la population en France. Même sion constate que la durée de vie moyenne en état de dépendance se stabilise, 1 200 000 personnes seront dépendantes d'ici 2040, alors qu’elles sont - seulement - 800 000 aujourd’hui.
La bonne prise en charge des personnes en perte d'autonomie est due à des actions combinées des parents ou enfants et des professionnels aidants, dans ce que l’on peut définir comme solidarité familiale. Mais aussi d’une solidarité collective qui se matérialise par l'attribution d'aides, telles que l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans les années à venir. Assurément, l’aide émanant des proches est susceptible de décliner compte tenu du nombre trop restreint d'aidants par rapport au nombre croissant de seniors en situation de dépendance. De plus, les frais relatifs à l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) devraient nettement évoluer, en fonction des modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première aide financière au niveau départemental allouée aux personnes sexagénaires et plus en état de dépendance et dont la situation implique une aide pour réaliser les actes essentiels de manière quotidienne. Cette aide financière n’est pas assujettie à modalités de revenus. Toujours est-il, la part demeurant à la charge de la personne est intimement influencée par les entrées financières de son foyer.

Autre allocation remarquable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle donne la possibilité aux foyers les plus limités financièrement (personnes en situation de dépendance comme proches, obligés alimentaires) d'avoir des ressources financières supplémentaires et donc de rendre plus facile une entrée dans une structure adaptée pour personnes âgées. Une remarque cependant, l’ASH peut faire l'objet d'un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants alloués à une personne décédée).
Parmi les aides ménagères versées par le département, le nombre de personnes dépendantes bénéficiaires n’est cependant pas le même que le nombre d'aides attribuées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l’ASH bénéficient de l’allocation personnalisée d’autonomie, également.

Accédez à sur cette fiche établissement l'ensemble des renseignements à votre disposition pour vous permettre d'aborder de la meilleure façon votre arrivée ou celle de l’un de vos proches dépendant dans un établissement spécialisé.
Sont donc énoncées ici les informations pratiques liées aux spécificités de l’établissement. Sont également proposées les conditions spécifiques d’hébergement : nombre de lits, superficie des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées... Obtenez aussi des détails concernant le personnel en place, en fonction des soins proposés : psychologue, psychomotricien, médecins, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
En fonction de vos critères, Essentiel Autonomie vous donne accès à l'ensemble des services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Activités, restauration, moyens d’accès à l’établissement, découvrez les informations pratiques concernant la vie de l’établissement.