Centre Hospitalier des Pays de Morlaix à MORLAIX | Finistère

coordonnees

Centre Hospitalier des Pays de Morlaix à MORLAIX | Finistère
15 rue Kersaint Gilly
29672 MORLAIX
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
127
Lits hopital jour SSR : 
5

Plan d’accès et cadre

Découvrez également

Découvrez également

Dans une vingtaine d'années, l'évolution démographique en France conduira à une hausse du nombre de personnes âgées en situation de dépendance : si l'espérance de vie moyenne des Français en situation de dépendance s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes devrait s'accélérer de de moitié plus d’ici à 2040, passant de 800 000 à 1 200 000 de personnes, d’après l’Insee.
Actuellement, les personnes dépendantes peuvent avoir confiance en l'impulsion de deux forces actives pour renforcer leur prise en charge. D’un côté, l'assistance de la famille, et l’aide des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par plusieurs pensions d'aide, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. Assurément, l'assistance découlant de l’entourage familial est susceptible de diminuer en raison du nombre trop faible de personnel aidant par rapport au nombre conséquent de seniors en perte d'autonomie. En outre, les dépenses au titre de l'allocation personnalisée d’autonomie devraient foncièrement évoluer, selon les conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la principale aide au niveau départemental reversée aux personnes âgées de 60 ans et plus en situation de dépendance et dont le statut nécessite une aide pour accomplir les actes essentiels de tous les jours. Cette assistance n’est pas soumise à modalités de ressources. Toutefois, la part demeurant au dépens du bénéficiaire est intimement répercuté par les ressources de son foyer.

Autre aide financière notable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus modestes (personnes en situation de dépendance comme famille proche, obligés alimentaires) d'avoir des ressources financières supplémentaires et donc de faciliter une entrée dans un établissement spécialisé pour personnes âgées. Attention toutefois, l'Aide sociale à l'hébergement peut entraîner un recours sur succession (comprendre le remboursement des montants alloués à une personne après son décès).
En ce qui concerne les aides ménagères accordées par le Conseil départemental, le nombre de prestations versées ne coïncide pas systématiquement avec le nombre de bénéficiaires (à l’échelle nationale, près de 80 % des bénéficiaires percevant l’ASH touchent aussi l’APA).

Retrouvez sur cette fiche établissement, toutes les informations que nous avons avec pour objectif de vous aider à anticiper votre entrée ou celle d’un de vos proches dans une structure spécialisée.
Chaque établissement dispose de spécificités dédiées. Découvrez premièrement des indications utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits, surface des chambres, ainsi que le type de soin spécialisé proposé. Prenez aussi connaissance du personnel soignant présent dans la structure selon les soins dispensés : médecins, aides-soignant(e)s, infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychologue.
Chaque structure assure un certain nombre de services et activités aux locataires. Alimentation, animations, activités et loisirs destinés à entretenir la vie sociale, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie apporte les réponses à toutes vos requêtes.