Centre de rééducation fonctionnelle de Beaurouvre à BLANDAINVILLE | Eure-et-Loir

coordonnees

Centre de rééducation fonctionnelle de Beaurouvre à BLANDAINVILLE | Eure-et-Loir
Blandainville
28120 BLANDAINVILLE
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
130
Lits hopital jour SSR : 
15

Plan d’accès et cadre

Découvrez également

Découvrez également

Dans un avenir proche, le vieillissement démographique en France mènera à un accroissement du nombre de personnes âgées dépendantes : même si la durée de vie moyenne des Français en situation de dépendance se stabilise, le nombre de personnes dépendantes est censé se renforcer de de moitié plus d’ici deux décennies, passant de 800 000 à 1 200 000 de personnes, d’après l’Insee.
Les aides apportées aux personnes dépendantes proviennent aujourd’hui de leurs proches respectifs et de différentes offres comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie). Elles disposent de la présence d'un entourage familial et d’une solidarité collective.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. Assurément, le soutien provenant de l’entourage familial est susceptible de décliner compte tenu du nombre trop faible d'aidants par rapport au nombre croissant de personnes âgées dépendantes. En outre, les dépenses relatives à l'allocation personnalisée d’autonomie sont censées foncièrement croître, en proportion des modalités d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la 1ère ressource départementale destinée aux seniors de 60 ans minimum, estimées en perte d’autonomie et qui, via cette allocation, sont toujours capables de continuer à réaliser les tâches quotidiennes. Si l’APA n’est pas allouée selon des ressources de la personne âgée, il reste tout de même à payer une partie variable définie à partir des ressources perçues du foyer.

Autre allocation notable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle donne la possibilité aux foyers les plus modestes (personnes en situation de dépendance comme proches, obligés alimentaires) d'avoir des ressources financières supplémentaires et donc de rendre plus aisée une entrée dans un établissement adapté pour personnes âgées. Une remarque cependant, l’ASH peut faire l'objet d'un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants alloués à une personne après son décès).
En ce qui concerne les aides ménagères autorisées par le Conseil départemental, le budget alloué ne coïncide pas forcément avec le nombre d’allocataires (à l’échelle nationale, près de 80 % des allocataires obtenant l'Aide sociale à l’hébergement touchent aussi l’allocation personnalisée d’autonomie).

Accédez à sur cette fiche établissement l'ensemble des informations disponibles afin de préparer parfaitement votre entrée ou celle de l’un de vos proches au sein d’un EHPAD ou d'une maison de retraite médicalisée.
Retrouvez les informations pratiques liées aux spécificités de l’établissement. Découvrez également les conditions spécifiques d’hébergement : nombre de lits, taille des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées, etc. Obtenez aussi des détails à propos des professionnels de santé en place, en fonction des soins dispensés : psychologue, psychomotricien, médecins, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque établissement assure plusieurs services et activités aux résidents. Restauration, animations, activités et loisirs visant à entretenir le lien social, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie répond à toutes vos questions.