Clinique Le Clos du Roy à DREUX | Eure-et-Loir

coordonnees

Clinique Le Clos du Roy à DREUX | Eure-et-Loir
25 boulevard Louis Terrier
28100 DREUX
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
75
Lits hopital jour SSR

Plan d’accès et cadre

Découvrez également

Découvrez également

De 800 000 personnes âgées dépendantes aujourd’hui à 1 200 000 en 2040. Il s’agit, d'après l’INSEE, de l’évolution que pourrait bien connaître la France pendant les vingt prochaines années, si toutefois la durée de vie moyenne en état de dépendance reste stable. Une accélération remarquable du nombre de personnes en situation de dépendance liée au vieillissement de la population.
Les aides apportées aux personnes dépendantes proviennent aujourd’hui de leurs proches respectifs et de différentes prestations comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie). Elles jouissent d’une assistance familiale et d’une solidarité collective.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans les années à venir. Effectivement, le soutien découlant des proches pourrait décliner compte tenu du nombre trop faible d'aidants par rapport au nombre conséquent de personnes âgées en situation de dépendance. Par ailleurs, les frais au titre de l'APA sont censées sérieusement évoluer, en proportion des conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première aide financière au niveau départemental versée aux personnes âgées de 60 ans et plus en état de dépendance et dont le statut requiert une assistance pour réaliser les actes essentiels quotidiens. Cette aide financière n’est pas soumise à modalités de revenus. En revanche, la part restant à la charge du bénéficiaire est directement influencée par les entrées financières de son foyer.

Autre allocation notable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus limités financièrement (personnes en perte d’autonomie comme famille proche, obligés alimentaires) de financer et donc de rendre plus facile une entrée dans un établissement pour seniors. Attention toutefois, l'Aide sociale à l'hébergement peut entraîner un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes attribuées à une personne décédée).
Parmi les aides ménagères reversées par le Conseil départemental, le nombre de personnes en perte d’autonomie allocataires n’est toutefois pas identique au nombre d'aides reversées. Par exemple, 80 % des personnes touchant l'Aide sociale à l’hébergement bénéficient de l’APA, également.

Retrouvez sur cette fiche, toutes les précisions que nous avons afin de vous aider dans la préparation de votre accueil ou celui d’un de vos proches dans une structure spécialisée.
Sont donc énoncées ici les informations pratiques liées aux caractéristiques de la structure. Découvrez également les conditions relatives à l'hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, taille des chambres, présence d’unités de soins spécialisées... Obtenez aussi des détails à propos du personnel en place, selon les soins proposés : psychologue, psychomotricien, médecins, kinésithérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Quelles sont les prestations proposées en termes de maintien du lien social et d’activités dans les différentes structures ? Essentiel Autonomie apporte des réponses à toutes vos questions au sujet de la restauration proposée, les animations et activités, les loisirs proposés, les moyens de transport et la localisation de l’établissement.