Centre Hospitalier de la Risle à PONT AUDEMER | Eure

coordonnees

Centre Hospitalier de la Risle à PONT AUDEMER | Eure
64 route de Lisieux
27504 PONT AUDEMER
France
Voir le numéro
02 32 41 64 64

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
29
Lits hopital jour SSR : 
0

Plan d’accès et cadre

Dans un avenir proche, en France, le vieillissement démographique se traduira par une augmentation du nombre de personnes âgées en situation de dépendance : si l'espérance de vie moyenne des Français en situation de dépendance s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes devrait s'accentuer de 400 000 personnes d’ici deux décennies, atteignant 1 200 000 de personnes, selon l’Insee.
Actuellement, les seniors dépendants peuvent se reposer sur l'impulsion de deux dynamiques afin de renforcer leur prise en charge. D’un côté, la solidarité de la famille, et l'investissement des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, représentée par différentes pensions de soutien, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans les années à venir. En effet, l’aide provenant de l’entourage familial pourrait diminuer en raison du nombre insuffisant d'aidants par rapport au nombre croissant de seniors en perte d'autonomie. De plus, les dépenses incombant à l'allocation personnalisée d’autonomie pourraient foncièrement croître, selon les modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première prestation départementale reversée aux personnes âgées de 60 ans et plus en situation de dépendance et dont la situation demande une assistance pour accomplir les actes essentiels de manière quotidienne. Cette aide financière n’est pas assujettie à conditions de ressources. En revanche, la partie restant au dépens de la personne est intimement répercuté par les entrées financières de son foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leurs proches peuvent également profiter de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources ne sont pas suffisantes. Cette aide financière donne la possibilité au bénéficiaire d'entrer dans un établissement pour personnes âgées. Toutefois, l’ASH est assujettie à un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes allouées à une personne après son décès).
En ce qui concerne les aides ménagères accordées par le département, le budget alloué ne coïncide pas systématiquement avec le nombre de bénéficiaires (en France, en moyenne 80 % des allocataires obtenant l'Aide sociale à l’hébergement touchent également l’APA).

Pour mieux garantir l'entrée de l’un de vos proches au sein d'un établissement spécialisé, vous trouverez, sur cette fiche, l'ensemble des informations essentielles, si disponibles.
Chaque établissement dispose de spécificités précises. Retrouvez tout d’abord des renseignements utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits disponibles, surface de l’espace nuit, ainsi que le type de soin spécialisé dispensé. Prenez aussi connaissance du personnel soignant présent dans l'établissement selon les soins dispensés : aides-soignant(e)s, infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Chaque établissement spécialisé assure plusieurs services et activités aux résidents. Alimentation, animations, activités et loisirs destinés à entretenir le lien social, moyens de transport... Essentiel Autonomie répond à toutes vos questions.