Hôpital privé Drôme Ardèche à VALENCE | Drôme

coordonnees

Hôpital privé Drôme Ardèche à VALENCE | Drôme
15 rue Jacques Delpeuch
26000 VALENCE
France
Voir le numéro
0826 30 07 26

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
67
Lits hopital jour SSR : 
10

Plan d’accès et cadre

Listes des événements

1 200 000 personnes âgées en situation de dépendance, soit une augmentation de 400 000 en 2040. Il s’agit, selon les études de l’INSEE, de l’évolution que devrait connaître la population française au cours des vingt prochaines années, si toutefois l'espérance de vie moyenne en état de dépendance se stabilise. Une accélération perceptible du nombre de personnes en perte d'autonomie à laquelle on associe vieillissement de la population.
Actuellement, les personnes âgées en situation de dépendance peuvent compter sur l’association de deux dynamiques afin de permettre leur prise en charge. D’un côté, l'assistance familiale, et l’aide des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, représentée par diverses pensions d'aide, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans les années à venir. Assurément, l'assistance découlant des proches est susceptible de diminuer à cause du nombre trop faible d'aidants vis-à-vis du nombre conséquent de seniors en perte d'autonomie. Par ailleurs, les dépenses au titre de l'APA devraient sérieusement croître, en fonction des conditions d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la principale ressource départementale destinée aux personnes âgées de 60 ans minimum, estimées en perte d’autonomie et qui, avec l'aide de cette aide, sont toujours capables de continuer à accomplir les tâches quotidiennes. Si l’allocation personnalisée d’autonomie n’est pas allouée selon des ressources de la personne âgée, il reste cependant à payer une partie variable déterminée en fonction des ressources du foyer.

Autre aide notable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle donne la possibilité aux foyers les plus limités financièrement (personnes en situation de dépendance comme famille proche, obligés alimentaires) de financer et donc de rendre plus aisée une entrée dans un établissement pour seniors. Une remarque cependant, l’ASH peut faire l'objet d'un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes allouées à une personne après son décès).
En ce qui concerne les aides ménagères accordées par le Conseil départemental, le budget alloué ne concorde pas entièrement au nombre de bénéficiaires (sur le plan nationale, en moyenne 80 % des bénéficiaires percevant l’ASH touchent également l’APA).

Retrouvez sur cette fiche établissement, toutes les informations que nous avons dans le but de vous aider à préparer votre entrée ou celle d’un de vos parents dans une structure spécialisée.
Voici donc les informations importantes liées aux caractéristiques de l’établissement. Découvrez également les conditions relatives à l'hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, taille des chambres, présence d’unités de soins spécialisées, etc. Nous vous apportons enfin des détails concernant les praticiens en place, en fonction des soins dispensés : psychologue, médecins, kinésithérapeute, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque structure propose plusieurs services et activités aux résidents. Alimentation, animations, activités et loisirs visant à favoriser la vie sociale, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie répond à toutes vos interrogations.