Centre Hospitalier de Riberac à RIBERAC | Dordogne

coordonnees

Centre Hospitalier de Riberac à RIBERAC | Dordogne
Rue Jean Moulin
24600 RIBERAC
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
18
Lits hopital jour SSR

Plan d’accès et cadre

Découvrez également

Découvrez également

Si on se base sur les études de l’INSEE, le nombre de personnes âgées en situation de dépendance devrait connaître une augmentation remarquable dans les deux prochaines décennies, du fait principalement du vieillissement de la population française. En supposant que la durée de vie moyenne en en état de perte d'autonomie se fige, 1 200 000 personnes seront sujettes à une perte d'autonomie à l’horizon 2040, alors qu’elles sont 800 000 aujourd’hui.
Actuellement, les seniors dépendants peuvent compter sur l’association de deux forces actives afin de renforcer leur prise en charge. D’un côté, la solidarité familiale, et l’aide des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par différentes pensions de soutien, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. En effet, l'assistance provenant des proches pourrait décliner compte tenu du nombre trop restreint de personnel aidant vis-à-vis du nombre croissant de personnes âgées en situation de dépendance. De plus, les frais au titre de l'allocation personnalisée d’autonomie devraient nettement évoluer, selon les conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante aide départementale reversée aux personnes sexagénaires et plus en état de perte d’autonomie et dont le statut nécessite une assistance pour accomplir les actes essentiels quotidiennement. Cette aide financière n’est pas assujettie à modalités de ressources. Par contre, la part demeurant à la charge de la personne est directement répercuté par les revenus de son foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leur famille proche peuvent également bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont insuffisants. Cette aide donne la possibilité à la personne concernée d’accéder à une structure spécialisée pour personnes âgées. Toutefois, l’ASH est soumise à un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes allouées à une personne après son décès).
Parmi les aides ménagères versées par le département, le nombre de personnes en perte d’autonomie bénéficiaires n’est toutefois pas identique au nombre de prestations reversées. Par exemple, 80 % des personnes touchant l’ASH bénéficient de l’APA, de même.

Retrouvez sur cette fiche établissement l’ensemble des informations prendre en compte afin de préparer de la meilleure façon votre intégration ou celle de l’un de vos proches au sein d’une structure spécialisée.
Chaque établissement a des caractéristique dédiées. Découvrez premièrement des informations utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits, surface des chambres, ainsi que le type de soin spécialisé pratiqué. Prenez aussi connaissance du personnel médical présent dans la structure selon les soins apportés : médecins, aides-soignant(e)s, infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
En fonction de vos critères, Essentiel Autonomie vous donne accès à l'ensemble des services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Loisirs, restauration, moyens d’accès pour aller à l’établissement, découvrez les informations pratiques concernant le quotidien au sein et à proximité de l’établissement.