Centre médical Château de Bassy à SAINT MEDARD DE MUSSIDAN | Dordogne

coordonnees

Centre médical Château de Bassy à SAINT MEDARD DE MUSSIDAN | Dordogne
1 rue du Bosquet
24400 ST MEDARD DE MUSSIDAN
France
Voir le numéro
05 53 80 88 00

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

ESPIC

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
80
Lits hopital jour SSR : 
0

Plan d’accès et cadre

1 200 000 personnes âgées en situation de dépendance, soit une augmentation de 400 000 en 2040. Il s’agit, selon l’INSEE, de la croissance que pourrait bien connaître la France au cours des deux prochaines décennies, si toutefois la durée de vie moyenne en état de dépendance reste stable. Une accélération perceptible du nombre de personnes en situation de dépendance à laquelle peut associer le vieillissement de la population.
Actuellement, les seniors dépendants peuvent compter sur l’association de deux forces actives pour permettre leur prise en charge. D’un côté, le soutien familial, et l’aide des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par différentes pensions de soutien, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. Assurément, l’aide émanant des proches pourrait décliner à cause du nombre trop faible d'aidants vis-à-vis du nombre grandissant de seniors en situation de dépendance. De plus, les dépenses relatives à l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) devraient nettement évoluer, selon les modalités d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la principale prestation locale destinée aux seniors d'au moins 60 ans, considérées en perte d’autonomie et qui, grâce à cette allocation, peuvent continuer à accomplir les actes quotidiens. Si l’APA n’est pas versée selon des ressources de la personne âgée, il reste tout de même à payer une partie variable qui dépend des ressources perçues du foyer.

Les personnes âgées en situation de dépendance et leur famille proche peuvent également bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus ne sont pas suffisants. Cette aide permet au bénéficiaire d'obtenir une place dans une structure spécialisée pour personnes âgées. Néanmoins, l’ASH est soumise à un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes allouées à une personne décédée).
Parmi les aides ménagères allouées par le département, le nombre de personnes en perte d’autonomie bénéficiaires n’est toutefois pas le même que le nombre de prestations reversées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l'Aide sociale à l’hébergement bénéficient de l’APA, également.

Vous ou l’un de vos proches allez intégrer un établissement spécialisé ? Cette fiche propose l’ensemble des renseignements que vous recherchez pour bien préparer votre entrée.
Retrouvez les informations pratiques liées aux spécificités de la structure. Sont aussi proposées les conditions relatives à l'hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, superficie des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées, etc. Nous vous apportons enfin des informations concernant les praticiens en place, selon les soins proposés : psychologue, médecins, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque structure spécialisée propose quelques services et activités aux locataires. Restauration, animations, activités et loisirs destinés à maintenir la vie sociale, moyens de transport... Essentiel Autonomie apporte les réponses à vos questions.