Clinique Pierre de Brantôme à BRANTOME | Dordogne

coordonnees

Clinique Pierre de Brantôme | Dordogne
Lieu-dit Les Balans
24310 BRANTOME
France
Voir le numéro
0 826 10 96 96

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
50
Lits hopital jour SSR : 
0

Dans un avenir proche, en France, le vieillissement démographique conduira à un accroissement du nombre de personnes âgées en situation de dépendance : même si la durée de vie moyenne des Français justifiant une perte d'autonomie s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes est censé s'accélérer de 50% d’ici à 2040, passant de 800 000 à 1 200 000 de personnes, au vu des données de l’Insee.
Actuellement, les seniors en situation de dépendance peuvent avoir confiance en la mutualisation de deux forces actives pour assurer leur prise en charge. D’un côté, l'assistance familiale, et l’aide des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par différentes pensions d'aide, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. En effet, l’aide provenant des proches est susceptible de décliner à cause du nombre trop faible d'aidants vis-à-vis du nombre conséquent de seniors en perte d'autonomie. En outre, les frais incombant à l'allocation personnalisée d’autonomie devraient sérieusement évoluer, selon les modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la principale prestation au niveau départemental allouée aux personnes sexagénaires et plus en situation de perte d’autonomie et dont la situation implique une assistance pour accomplir les actes essentiels du quotidien. Cette aide financière n’est pas assujettie à conditions de ressources. Toujours est-il, la partie demeurant au dépens du bénéficiaire est intimement influencée par les revenus de son foyer.

Autre allocation notable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus modestes (personnes dépendantes comme famille proche, obligés alimentaires) d'avoir des ressources financières supplémentaires et donc de rendre plus aisée une entrée dans un établissement pour seniors. Une remarque cependant, l'Aide sociale à l'hébergement peut entraîner un recours sur succession (comprendre le remboursement des montants alloués à une personne après son décès).
Parmi les aides ménagères versées par le département, le nombre de personnes en situation de dépendance allocataires n’est toutefois pas le même que le nombre d'aides attribuées. Par exemple, 80 % des personnes touchant l'Aide sociale à l’hébergement ont accès à l’APA, de même.

Retrouvez sur cette fiche, l'intégralité des informations disponibles dans l'optique de vous aider dans la préparation de votre entrée ou celle d’un de vos proches dans une structure spécialisée.
Sont donc énoncées ici les informations importantes liées aux spécificités de la structure. Sont aussi proposées les conditions spécifiques d’hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, superficie des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées, etc. Obtenez aussi des précisions à propos des professionnels de santé en place, selon les soins proposés : psychologue, médecins, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque établissement spécialisé assure plusieurs services et activités aux résidents. Restauration, animations, activités et loisirs visant à favoriser le lien social, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie apporte les réponses à vos interrogations.