Centre Hospitalier de Lamballe à LAMBALLE | Côtes-d'Armor

coordonnees

Centre Hospitalier de Lamballe à LAMBALLE | Côtes-d'Armor
13 rue du Jeu de Paume
22405 LAMBALLE
France
Voir le numéro
02 96 50 15 00

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
20
Lits hopital jour SSR : 
0

Plan d’accès et cadre

Dans une vingtaine d'années, le vieillissement de la population française conduira à un accroissement du nombre de personnes âgées en situation de dépendance : bien que la durée de vie moyenne de la population en situation de dépendance se stabilise, le nombre de personnes dépendantes est censé se renforcer de 400 000 personnes d’ici deux décennies, passant de 800 000 à 1 200 000 de personnes, d’après l’Insee.
Actuellement, les personnes âgées dépendantes peuvent avoir confiance en l’association de deux dynamiques pour assurer leur prise en charge. D’un côté, le soutien de la famille, et l’aide des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par différentes pensions d'aide, comme l'APA.

L'association de ces deux types d'aides, va connaître un bouleversement dans les prochaines années. Côté famille, le nombre d’aidants par personne en situation de dépendance est voué à notablement baisser, allégeant alors l'importance de la solidarité familiale. Côté aides, les frais liés à l'APA (allocation personnalisée d’autonomie) seront, elles également, vouées à changer, et relèveront principalement de ses conditions d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la première ressource départementale versée aux seniors de 60 ans minimum, diagnostiquées en perte d’autonomie et qui, avec l'aide de cette aide, sont aptes à continuer à réaliser les tâches quotidiennes. Si l’APA n’est pas versée en fonction des ressources de la personne âgée, il reste encore à payer une partie variable déterminée en fonction des revenus du foyer.

Autre allocation notable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus modestes (personnes en perte d’autonomie comme famille proche, obligés alimentaires) d'avoir des ressources financières supplémentaires et donc de rendre plus facile une entrée dans un établissement adapté pour seniors. Une remarque cependant, l'Aide sociale à l'hébergement peut entraîner un recours sur succession (comprendre le remboursement des montants attribués à une personne décédée).
Parmi les aides ménagères reversées par le département, le nombre de personnes en perte d’autonomie allocataires n’est toutefois pas identique au nombre de prestations attribuées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l'Aide sociale à l’hébergement ont recours à l’APA, de même.

Retrouvez sur cette fiche établissement l’ensemble des informations prendre en compte de façon à préparer votre entrée ou celle de l’un de vos proches au sein d’un établissement spécialisé.
Retrouvez les informations importantes liées aux caractéristiques de l’établissement. Sont également proposées les conditions relatives à l'hébergement : nombre de lits, taille des chambres, présence d’unités de soins spécialisées... Obtenez aussi des précisions à propos des professionnels de santé en place, en fonction des soins proposés : psychologue, psychomotricien, médecins, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque établissement propose plusieurs services et activités aux résidents. Restauration, animations, activités et loisirs visant à entretenir la vie sociale, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie apporte les réponses à vos requêtes.