Centre Hospitalier de Paimpol à PAIMPOL | Côtes-d'Armor

coordonnees

Centre Hospitalier de Paimpol à PAIMPOL | Côtes-d'Armor
Chemin de Malabry
22501 PAIMPOL
France
Voir le numéro
02 96 55 60 00

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
69
Lits hopital jour SSR : 
5

Plan d’accès et cadre

De 800 000 personnes âgées en perte d'autonomie aujourd’hui à 1 200 000 en 2040. Il est question, si l'on se fie au rapport de l’INSEE, de l'augmentation que pourrait bien connaître la population française lors des vingt prochaines années, si toutefois l'espérance de vie moyenne en état de dépendance reste stable. Une accélération remarquable du nombre de personnes en perte d'autonomie liée au vieillissement de la population.
Actuellement, les personnes en situation de dépendance peuvent se reposer sur l’association de deux dynamiques pour renforcer leur prise en charge. D’un côté, la solidarité de la famille, et la présence des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par plusieurs pensions de soutien, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans les années à venir. En effet, l'assistance provenant des proches est susceptible de décliner à cause du nombre insuffisant de personnel aidant vis-à-vis du nombre grandissant de personnes âgées dépendantes. En outre, les dépenses incombant à l'APA sont censées foncièrement croître, en proportion des conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première aide départementale versée aux personnes âgées de 60 ans et plus en état de perte d’autonomie et dont la situation nécessite une aide pour effectuer les actes essentiels quotidiens. Cette aide n’est pas assujettie à modalités de revenus. Par contre, la partie restant au dépens du bénéficiaire est fortement impactée par les entrées financières de son foyer.

Les personnes âgées dépendantes et leur famille proche peuvent aussi bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont faibles. Cette aide financière permet au bénéficiaire d’accéder à un établissement spécialisé pour personnes âgées. Cependant, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est assujettie à un recours sur succession (comprendre le remboursement des montants alloués à une personne décédée).
Dans le cadre des aides ménagères accordées par le Conseil départemental, le nombre de prestations versées ne concorde pas totalement au nombre de bénéficiaires (sur le plan nationale, environ 80 % des allocataires percevant l’ASH se voient obtenir également l’allocation personnalisée d’autonomie).

Dans l'optique de bien garantir l'intégration de l’un de vos proches dans un EHPAD ou une maison de retraite médicalisée, voici, sur cette fiche établissement, l'ensemble des informations importantes, si elles sont disponibles.
Retrouvez les informations importantes relatives aux caractéristiques de la structure. Découvrez aussi les conditions spécifiques d’hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, taille des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées... Nous vous apportons enfin des précisions concernant le personnel en place, en fonction des soins proposés : psychologue, médecins, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque établissement assure un certain nombre de services et activités aux résidents. Restauration, animations, activités et loisirs visant à maintenir la vie sociale, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie répond à toutes vos questions.