Les Châtelets à PLOUFRAGAN | Côtes-d'Armor

coordonnees

Les Châtelets à PLOUFRAGAN | Côtes-d'Armor
6 rue du Bois Joli
22440 PLOUFRAGAN
France
Voir le numéro
02 96 76 11 00

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but non lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
100
Lits hopital jour SSR : 
10

Plan d’accès et cadre

Selon les prévisions de l’INSEE, le nombre de personnes âgées dépendantes devrait augmenter dans les 20 prochaines années, du fait principalement du vieillissement de la population en France. Même sion constate que la durée de vie moyenne en état de dépendance se fige, 1 200 000 personnes seront sujettes à une perte d'autonomie en 2040, alors qu’elles sont - seulement - 800 000 aujourd’hui.
Actuellement, les seniors en situation de dépendance peuvent compter sur la mutualisation de deux forces actives afin de renforcer leur prise en charge. D’un côté, le soutien de la famille, et la présence des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par diverses pensions d'aide, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. En effet, le soutien découlant des proches est susceptible de décliner compte tenu du nombre trop restreint de personnel aidant vis-à-vis du nombre croissant de seniors dépendants. Par ailleurs, les dépenses incombant à l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) pourraient sérieusement changer, selon les modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première prestation départementale attribuée aux personnes âgées de 60 ans et plus en situation de dépendance et dont le statut demande une aide pour réaliser les actes essentiels de tous les jours. Cette assistance n’est pas soumise à conditions de ressources. Toujours est-il, la partie restant au dépens de la personne est intimement influencée par les entrées financières de son foyer.

Les personnes âgées dépendantes et leurs proches peuvent également bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont trop faibles. Cette aide donne la possibilité au bénéficiaire d’accéder à une structure spécialisée pour personnes âgées. Toutefois, l’ASH est soumise à un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes allouées à une personne décédée).
Dans le cadre des aides ménagères autorisées par le Conseil départemental, le nombre de prestations versées ne concorde pas entièrement au nombre de bénéficiaires (en France, près de 80 % des bénéficiaires percevant l’ASH touchent aussi l’APA).

Retrouvez dans cette catégorie, l'intégralité des précisions disponibles avec pour objectif de vous aider dans la préparation de votre entrée ou celle d’un de vos proches dans une structure spécialisée.
Voici donc les informations importantes liées aux spécificités de l’établissement. Découvrez aussi les conditions relatives à l'hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, taille des chambres, présence d’unités de soins spécialisées... Nous vous apportons enfin des détails à propos des professionnels de santé en place, selon les soins proposés : psychologue, psychomotricien, médecins, kinésithérapeute, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque structure spécialisée assure un certain nombre de services et prestations aux résidents. Alimentation, animations, activités et loisirs visant à entretenir le lien social, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie répond à toutes vos requêtes.