Centre gériatrique Champmaillot - CHU de Dijon à DIJON | Côte-d'Or

coordonnees

Centre gériatrique Champmaillot - CHU de Dijon à DIJON | Côte-d'Or
2 rue Jean Violle
21000 DIJON
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
68
Lits hopital jour SSR

Plan d’accès et cadre

Découvrez également

Découvrez également

Dans quelques années, en France, l'évolution démographique se traduira par un accroissement du nombre de personnes âgées en perte d'autonomie : même si la durée de vie moyenne des Français en situation de dépendance se stabilise, le nombre de personnes dépendantes devrait augmenter de de moitié plus d’ici à 2040, atteignant 1 200 000 de personnes, d’après l’Insee.
La prise en charge des personnes dépendantes se matérialise par 2 éléments : l’aide venant de la famille, mais aussi la cohésion collective qui prend la forme de solutions comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie) par exemple.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans les années à venir. Effectivement, l’aide provenant des proches pourrait décliner à cause du nombre trop restreint de personnel aidant par rapport au nombre conséquent de personnes âgées dépendantes. Par ailleurs, les frais incombant à l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) devraient nettement changer, en fonction des conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première aide départementale allouée aux personnes âgées de 60 ans et plus en situation de perte d’autonomie et dont la situation requiert une assistance pour accomplir les actes essentiels quotidiens. Cette assistance n’est pas assujettie à conditions de ressources. Toujours est-il, la part restant au dépens du bénéficiaire est directement influencée par les revenus de son foyer.

Les personnes âgées dépendantes et leurs proches peuvent aussi profiter de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont trop faibles. Cette aide donne la possibilité à la personne concernée d'obtenir une place dans une structure spécialisée pour personnes âgées. Toutefois, l’ASH est soumise à un recours sur succession (comprendre le remboursement des montants attribués à une personne décédée).
Dans le cadre des aides ménagères autorisées par le département, le nombre de prestations versées ne concorde pas entièrement au nombre de bénéficiaires (à l’échelle nationale, en moyenne 80 % des bénéficiaires percevant l’ASH touchent également l’allocation personnalisée d’autonomie).

Retrouvez sur cette fiche toutes les informations à connaître afin de préparer idéalement votre intégration ou celle de l’un de vos parents au sein d’un établissement spécialisé.
Sont donc énoncées ici les informations importantes liées aux caractéristiques de la structure. Sont aussi proposées les conditions relatives à l'hébergement : nombre de lits, taille des chambres, présence d’unités de soins spécialisées, etc. Obtenez aussi des informations à propos des praticiens en place, selon les soins proposés : psychologue, psychomotricien, médecins, kinésithérapeute, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
En fonction de vos recherches, Essentiel Autonomie vous donne accès à tous les services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Activités, alimentation, moyens d’accès pour aller à l’établissement, découvrez les éléments utiles concernant le quotidien au sein et à proximité de l’établissement.