Clinique Les Rosiers à DIJON | Côte-d'Or

coordonnees

Clinique Les Rosiers à DIJON | Côte-d'Or
45 boulevard Henri Bazin
21231 DIJON
France
Voir le numéro
0826 30 50 05

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
78
Lits hopital jour SSR : 
53

Plan d’accès et cadre

De 800 000 personnes âgées en perte d'autonomie aujourd’hui à 1 200 000 en 2040. Il est question, selon l’INSEE, de l’évolution que devrait connaître la population française au cours des vingt prochaines années, si l'espérance de vie moyenne en état de dépendance se stabilise. Une accélération significative du nombre de personnes en situation de dépendance liée au vieillissement de la population.
Les aides apportées aux personnes en situation de dépendance résultent de nos jours de leurs proches respectifs et de différentes prestations comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie). Elles bénéficient à la fois de la présence d'un entourage familial et d’une aide collective.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. Assurément, le soutien découlant de l’entourage familial pourrait diminuer à cause du nombre trop restreint d'aidants vis-à-vis du nombre grandissant de seniors en situation de dépendance. En outre, les frais relatifs à l'allocation personnalisée d’autonomie pourraient fortement croître, selon les modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la principale aide au niveau départemental attribuée aux personnes sexagénaires et plus en état de dépendance et dont le statut appelle à une assistance pour effectuer les actes essentiels de tous les jours. Cette aide n’est pas assujettie à modalités de ressources. Par contre, la part restant à la charge du bénéficiaire est intimement répercuté par les entrées financières de son foyer.

Les personnes âgées dépendantes et leur famille proche peuvent aussi bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont faibles. Cette aide financière permet au bénéficiaire d'entrer dans une structure spécialisée pour personnes âgées. Cependant, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est soumise à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants attribués à une personne après son décès).
Parmi les aides ménagères versées par le Conseil départemental, le nombre de personnes dépendantes bénéficiaires n’est cependant pas le même que le nombre de prestations débloquées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l'Aide sociale à l’hébergement bénéficient de l’APA, également.

Dans l'optique de bien garantir l’arrivée de l’un de vos proches dans un EHPAD ou une maison de retraite médicalisée, voici, sur cette fiche établissement, toutes les informations essentielles, si elles sont disponibles.
Chaque établissement a des spécificités propres. Découvrez premièrement des indications utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits, surface des chambres, mais aussi le type de soin spécialisé proposé. Prenez ensuite connaissance du personnel médical évoluant dans la structure selon les soins proposés : médecins, infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Selon vos recherches, Essentiel Autonomie vous informe sur l'ensemble des services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Loisirs, restauration, moyens d’accès pour aller à l’établissement, découvrez les informations pratiques concernant la vie quotidienne au sein de l’établissement.