Centre Hospitalier de Soissons à SOISSONS | Aisne

coordonnees

Centre Hospitalier de Soissons à SOISSONS | Aisne
46 avenue du Général de Gaulle
02209 SOISSONS
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
60
Lits hopital jour SSR

Plan d’accès et cadre

Découvrez également

Découvrez également

Dans une vingtaine d'années, l'évolution démographique en France se traduira par une augmentation du nombre de personnes âgées dépendantes : bien que la durée de vie moyenne des Français en situation de dépendance s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes devrait augmenter de 50% d’ici deux décennies, atteignant 1 200 000 de personnes, selon l’Insee.
Actuellement, les personnes en perte d'autonomie peuvent compter sur l’association de deux forces actives afin de permettre leur prise en charge. D’un côté, l'assistance de la famille, et l'investissement des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par plusieurs pensions de soutien, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. En effet, l'assistance provenant de l’entourage familial est susceptible de décliner en raison du nombre trop restreint de personnel aidant vis-à-vis du nombre croissant de seniors en situation de dépendance. En outre, les frais au titre de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) devraient fortement croître, en fonction des modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première aide départementale versée aux personnes sexagénaires et plus en état de perte d’autonomie et dont la situation requiert une assistance pour accomplir les actes essentiels de manière quotidienne. Cette aide financière n’est pas assujettie à modalités de ressources. Par contre, la partie restant au dépens du bénéficiaire est directement influencée par les revenus de son foyer.

Les personnes âgées dépendantes et leur famille proche peuvent aussi profiter de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont trop limitées. Cette aide donne la possibilité au bénéficiaire d’accéder à un établissement pour personnes âgées. Néanmoins, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est assujettie à un recours sur succession.
En ce qui concerne les aides ménagères autorisées par le département, le budget alloué ne concorde pas totalement au nombre d’allocataires (en France, environ 80 % des bénéficiaires obtenant l’ASH touchent également l’allocation personnalisée d’autonomie).

Dans l'optique de bien garantir l’arrivée de l’un de vos proches au sein d'un EHPAD ou une maison de retraite médicalisée, nous vous proposons, sur cette fiche, toutes les informations importantes, si elles sont disponibles.
Voici donc les informations importantes liées aux caractéristiques de la structure. Découvrez également les conditions relatives à l'hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, taille des chambres, présence d’unités de soins spécialisées... Nous vous apportons enfin des informations à propos des praticiens en place, selon les soins proposés : psychologue, psychomotricien, médecins, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque structure propose quelques services et activités aux locataires. Alimentation, animations, activités et loisirs destinés à favoriser le lien social, moyens de transport... Essentiel Autonomie apporte les réponses à vos interrogations.