Capio Clinique de l'Atlantique à PUILBOREAU | Charente-Maritime

coordonnees

Capio Clinique de l'Atlantique à PUILBOREAU | Charente-Maritime
26 rue du Moulin Des Justices
17138 PUILBOREAU
France
Voir le numéro
0 826 28 17 17

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
129
Lits hopital jour SSR : 
16

Plan d’accès et cadre

De 800 000 personnes âgées en perte d'autonomie aujourd’hui à 1 200 000 en 2040. Il est question, selon l’INSEE, de la croissance que devrait connaître la France au cours des deux prochaines décennies, si toutefois l'espérance de vie moyenne en état de dépendance reste stable. Une augmentation remarquable du nombre de personnes en situation de dépendance à laquelle peut associer le vieillissement de la population.
Actuellement, les personnes en situation de dépendance peuvent avoir confiance en la mutualisation de deux dynamiques pour renforcer leur prise en charge. D’un côté, l'assistance familiale, et la présence des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par plusieurs pensions d'aide, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. En effet, l'assistance découlant des proches est susceptible de décliner en raison du nombre trop restreint d'aidants vis-à-vis du nombre grandissant de seniors en perte d'autonomie. Par ailleurs, les dépenses au titre de l'APA pourraient sérieusement évoluer, selon les conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la principale aide au niveau départemental attribuée aux personnes sexagénaires et plus en situation de perte d’autonomie et dont le statut implique une assistance pour réaliser les actes essentiels du quotidien. Cette assistance n’est pas assujettie à modalités de ressources. Toujours est-il, la partie restant à la charge de la personne est intimement impactée par les entrées financières de son foyer.

Autre allocation remarquable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus limités financièrement (personnes en situation de dépendance comme proches, obligés alimentaires) d'avoir des ressources financières supplémentaires et donc de rendre plus facile une entrée dans un établissement spécialisé pour personnes âgées. Attention toutefois, l'Aide sociale à l'hébergement peut faire l'objet d'un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants alloués à une personne après son décès).
En ce qui concerne les aides ménagères autorisées par le Conseil départemental, le budget alloué ne coïncide pas forcément avec le nombre d’allocataires (sur le plan nationale, environ 80 % des allocataires obtenant l'Aide sociale à l’hébergement se voient obtenir également l’APA).

Retrouvez sur cette fiche, toutes les précisions que nous avons dans le but de vous aider à anticiper votre accueil ou celui d’un de vos proches dans une structure spécialisée.
Chaque établissement dispose de spécificités propres. Découvrez premièrement des renseignements utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits disponibles, surface de l’espace nuit, ainsi que le type de soin spécialisé proposé. Prenez ensuite connaissance du personnel médical présent dans la structure selon les soins apportés : médecins, infirmières, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Quelles sont les prestations proposées en termes de vie sociale et d’activités dans les différents établissements ? Essentiel Autonomie répond à vos questions au sujet de la restauration, les animations et activités, les loisirs, les moyens de transport et la localisation de l’établissement.