Centre de Soins de Suite du Château de Marlonges à CHAMBON | Charente-Maritime

coordonnees

Centre de Soins de Suite du Château de Marlonges à CHAMBON | Charente-Maritime
5 rue de La Grosse Motte
17290 CHAMBON
France
Voir le numéro
05 46 27 48 48

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
70
Lits hopital jour SSR : 
0

Plan d’accès et cadre

Dans un avenir proche, en France, le vieillissement démographique mènera à un accroissement du nombre de personnes âgées en perte d'autonomie : bien que l'espérance de vie moyenne des Français en situation de dépendance s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes devrait s'accentuer de 50% d’ici à 2040, atteignant 1 200 000 de personnes, d’après l’Insee.
Les aides proposées aux personnes dépendantes émanent aujourd’hui de leurs proches et de différentes solutions telles que l’allocation personnalisée d’autonomie. Elles disposent d'un accompagnement familial et d’une mobilisation collective.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans les années à venir. Effectivement, le soutien provenant des proches est susceptible de diminuer compte tenu du nombre insuffisant de personnel aidant par rapport au nombre croissant de seniors en perte d'autonomie. Par ailleurs, les frais incombant à l'allocation personnalisée d’autonomie sont censées fortement évoluer, selon les modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la principale aide au niveau départemental reversée aux personnes âgées de 60 ans et plus en état de dépendance et dont la situation demande une aide pour réaliser les actes essentiels du quotidien. Cette aide n’est pas soumise à modalités de ressources. Par contre, la part demeurant au dépens de la personne est intimement influencée par les revenus de son foyer.

Les personnes âgées en situation de dépendance et leur famille proche peuvent également bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont trop limitées. Cette aide permet à la personne concernée d’accéder à un établissement spécialisé pour personnes âgées. Néanmoins, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est assujettie à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes allouées à une personne après son décès).
En ce qui concerne les aides ménagères accordées par le département, le nombre de prestations versées ne coïncide pas forcément avec le nombre de bénéficiaires (sur le plan nationale, en moyenne 80 % des allocataires percevant l’ASH se voient obtenir également l’APA).

Dans l'optique de bien garantir l'intégration de l’un de vos proches dans un établissement spécialisé, vous trouverez, sur cette fiche, toutes les informations essentielles, si elles sont disponibles.
Sont donc énoncées ici les informations pratiques relatives aux spécificités de la structure. Sont aussi proposées les conditions relatives à l'hébergement : nombre de lits, taille des chambres, présence d’unités de soins spécialisées... Nous vous apportons enfin des détails à propos des professionnels de santé en place, selon les soins dispensés : psychologue, psychomotricien, médecins, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
En fonction de vos recherches, Essentiel Autonomie vous informe sur tous les services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Animations, restauration, moyens d’accès pour aller à l'EHPAD ou la maison de retraite, découvrez les informations pratiques concernant la vie quotidienne au sein et à proximité de l’établissement.