Centre Hospitalier Henri Mondor à AURILLAC | Cantal

coordonnees

Centre Hospitalier Henri Mondor à AURILLAC | Cantal
50 avenue de La République
15002 AURILLAC
France
Voir le numéro
04 71 46 56 56

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
76
Lits hopital jour SSR : 
10

Plan d’accès et cadre

1 200 000 personnes âgées en situation de dépendance, soit une augmentation de 400 000 en 2040. Il s’agit, d'après aux études de l’INSEE, de l’évolution que pourrait bien connaître la population française pendant les deux prochaines décennies, si toutefois la durée de vie moyenne en situation de dépendance reste stable. Une accélération perceptible du nombre de personnes dépendantes à laquelle on associe vieillissement de la population.
Actuellement, les seniors dépendants peuvent compter sur l'impulsion de deux forces actives pour renforcer leur prise en charge. D’un côté, la solidarité familiale, et l'investissement des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, représentée par diverses pensions de soutien, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. En effet, l’aide émanant des proches est susceptible de diminuer compte tenu du nombre trop restreint de personnel aidant par rapport au nombre conséquent de personnes âgées dépendantes. De plus, les frais relatifs à l'allocation personnalisée d’autonomie pourraient fortement évoluer, en proportion des modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la principale prestation au niveau départemental versée aux personnes âgées de soixante ans et plus en état de dépendance et dont le statut implique une aide pour réaliser les actes essentiels de tous les jours. Cette aide financière n’est pas assujettie à modalités de revenus. Toutefois, la part demeurant au dépens du bénéficiaire est fortement influencée par les entrées financières de son foyer.

Autre aide notable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle donne la possibilité aux foyers les plus limités financièrement (personnes en situation de dépendance comme famille proche, obligés alimentaires) de financer et donc de rendre plus facile une entrée dans une structure pour personnes âgées. Une remarque toutefois, l'Aide sociale à l'hébergement peut entraîner un recours sur succession (comprendre le remboursement des montants alloués à une personne décédée).
En ce qui concerne les aides ménagères autorisées par le département, le nombre de prestations versées ne coïncide pas forcément avec le nombre d’allocataires (sur le plan nationale, près de 80 % des bénéficiaires percevant l’ASH touchent également l’APA).

Pour mieux garantir l'entrée de l’un de vos proches au sein d'une structure spécialisée, voici, sur cette fiche, l'ensemble des informations essentielles, si disponibles.
Chaque établissement dispose de caractéristique précises. Retrouvez premièrement des indications utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits disponibles, surface de l’espace nuit, ainsi que le type de soin spécialisé pratiqué. Prenez ensuite connaissance du personnel médical présent dans l'établissement selon les soins dispensés : infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychologue.
Chaque établissement spécialisé propose quelques services et prestations aux résidents. Alimentation, animations, activités et loisirs visant à favoriser le lien social, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie apporte les réponses à toutes vos interrogations.