Centre Hospitalier de Pont l'Evêque à PONT L EVEQUE | Calvados

coordonnees

Centre Hospitalier de Pont l'Evêque à PONT L EVEQUE | Calvados
9 rue de Brossard
14514 PONT L EVEQUE
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
80
Lits hopital jour SSR

Plan d’accès et cadre

Découvrez également

Découvrez également

1 200 000 personnes âgées en situation de dépendance, soit une augmentation de 400 000 en 2040. Il s’agit, selon les études de l’INSEE, de l'augmentation que pourrait bien connaître la population française lors des vingt prochaines années, si toutefois la durée de vie moyenne en situation de dépendance reste stable. Une croissance perceptible du nombre de personnes en situation de dépendance à laquelle peut associer le vieillissement de la population.
Actuellement, les personnes dépendantes peuvent compter sur l'impulsion de deux forces actives pour permettre leur prise en charge. D’un côté, la solidarité de la famille, et l'investissement des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par diverses pensions de soutien, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

L'association de ces deux types d'aides, va faire constater un bouleversement dans les années à venir. Côté famille, le nombre d’aidants par personne âgée dépendante est voué à considérablement baisser, réduisant ainsi l'influence de la solidarité familiale. Côté aides, les frais associés à l'APA seront, elles aussi, amenées à évoluer, et résulteront principalement de ses conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante aide financière au niveau départemental attribuée aux personnes âgées de soixante ans et plus en situation de perte d’autonomie et dont le statut demande une assistance pour réaliser les actes essentiels de manière quotidienne. Cette aide n’est pas soumise à conditions de revenus. En revanche, la part restant au dépens de la personne est fortement influencée par les entrées financières de son foyer.

Autre aide financière notable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus modestes (personnes en perte d’autonomie comme proches, obligés alimentaires) d'avoir des ressources financières supplémentaires et donc de faciliter une entrée dans une structure spécialisée pour personnes âgées. Une remarque toutefois, l’ASH peut entraîner un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes allouées à une personne après son décès).
En ce qui concerne les aides ménagères autorisées par le Conseil départemental, le nombre de prestations versées ne coïncide pas forcément avec le nombre d’allocataires (sur le plan nationale, près de 80 % des allocataires percevant l’ASH se voient obtenir aussi l’allocation personnalisée d’autonomie).

Afin de mieux préparer et anticiper l’arrivée de l’un de vos proches au sein d'une structure spécialisée, voici, sur cette fiche établissement, l'ensemble des informations essentielles, si elles sont disponibles.
Chaque établissement a des caractéristiques propres. Retrouvez tout d’abord des indications utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits, surface des chambres, ainsi que le type de soin spécialisé dispensé. Prenez également connaissance du personnel présent dans la structure selon les soins proposés : médecins, aides-soignant(e)s, infirmières, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Chaque structure assure plusieurs services et activités aux locataires. Alimentation, animations, activités et loisirs destinés à favoriser la vie sociale, moyens de transport... Essentiel Autonomie apporte les réponses à toutes vos questions.