Centre Gérontologique Départemental à MARSEILLE | Bouches-du-Rhône

coordonnees

Centre Gérontologique Départemental à MARSEILLE | Bouches-du-Rhône
176 Avenue de Montolivet
13012 MARSEILLE
France
Voir le numéro
04 91 12 74 00

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
51
Lits hopital jour SSR : 
0

Plan d’accès et cadre

Si on s'appuie sur les études de l’INSEE, le nombre de personnes âgées dépendantes devrait connaître une augmentation remarquable dans les 20 prochaines années, du fait particulièrement du vieillissement de la population en France. Même si on observe que la durée de vie moyenne en état de dépendance se stabilise, 1 200 000 personnes seront dépendantes d'ici 2040, alors qu’elles sont - seulement - 800 000 actuellement.
Actuellement, les personnes dépendantes peuvent avoir confiance en la mutualisation de deux dynamiques afin de renforcer leur prise en charge. D’un côté, le soutien familial, et l'investissement des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, représentée par différentes pensions de soutien, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. Assurément, le soutien émanant des proches est susceptible de diminuer en raison du nombre insuffisant de personnel aidant vis-à-vis du nombre conséquent de personnes âgées dépendantes. Par ailleurs, les frais au titre de l'APA pourraient fortement évoluer, selon les modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante aide départementale attribuée aux personnes sexagénaires et plus en état de dépendance et dont la situation appelle à une assistance pour accomplir les actes essentiels du quotidien. Cette aide financière n’est pas assujettie à modalités de ressources. Par contre, la partie demeurant à la charge de la personne est directement répercuté par les entrées financières de son foyer.

Les personnes âgées dépendantes et leur famille proche peuvent également bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont insuffisants. Cette aide permet à la personne concernée d’accéder à une structure spécialisée pour personnes âgées. Néanmoins, l’ASH est assujettie à un recours sur succession (comprendre le remboursement des montants alloués à une personne après son décès).
Parmi les aides ménagères allouées par le département, le nombre de personnes en situation de dépendance bénéficiaires n’est toutefois pas identique au nombre d'aides reversées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l’ASH ont recours à l’allocation personnalisée d’autonomie, de même.

Pour mieux garantir l'intégration de l’un de vos parents proches au sein d'une structure spécialisée, nous vous proposons, sur cette fiche, l'ensemble des informations essentielles, si disponibles.
Voici donc les informations importantes relatives aux caractéristiques de la structure. Découvrez aussi les conditions spécifiques d’hébergement : nombre de lits, superficie des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées, etc. Obtenez aussi des détails à propos du personnel en place, en fonction des soins dispensés : psychologue, médecins, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Quels sont les services et activités proposés en termes de maintien du lien social et d’activités dans les différentes structures ? Essentiel Autonomie tente de répondre à vos questions concernant la restauration proposée, les animations et activités, les loisirs proposés, les moyens de transport et la localisation de l’établissement.