Korian Saint Bruno à MARSEILLE | Bouches-du-Rhône

coordonnees

Korian Saint Bruno à MARSEILLE | Bouches-du-Rhône
66 Route de la Treille
13011 MARSEILLE
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
94
Lits hopital jour SSR

Plan d’accès et cadre

Découvrez également

Découvrez également

Dans un avenir proche, le vieillissement démographique en France mènera à un accroissement du nombre de personnes âgées dépendantes : si l'espérance de vie moyenne de la population en situation de dépendance s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes est censé s'accentuer de 50% d’ici deux décennies, atteignant 1 200 000 de personnes, d’après l’Insee.
Actuellement, les personnes en situation de dépendance peuvent avoir confiance en l’association de deux forces actives afin de permettre leur prise en charge. D’un côté, l'assistance de la famille, et l'investissement des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par différentes pensions de soutien, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans les années à venir. Effectivement, l’aide émanant de l’entourage familial est susceptible de diminuer en raison du nombre trop restreint de personnel aidant par rapport au nombre grandissant de personnes âgées dépendantes. Par ailleurs, les frais relatifs à l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) devraient nettement évoluer, en fonction des modalités d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la 1ère ressource locale destinée aux personnes âgées de 60 ans minimum, estimées en perte d’autonomie et qui, via cette allocation, peuvent continuer à réaliser les actes quotidiens. Si l’APA n’est pas allouée selon des ressources de la personne âgée, il reste tout de même à régler une partie variable définie à partir des ressources perçues du foyer.

Autre aide remarquable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle donne la possibilité aux foyers les plus modestes (personnes en situation de dépendance comme proches, obligés alimentaires) de financer et donc de faciliter une entrée dans un établissement adapté pour seniors. Une remarque toutefois, l'Aide sociale à l'hébergement peut entraîner un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes allouées à une personne après son décès).
Dans le cadre des aides ménagères autorisées par le département, le nombre de prestations versées ne coïncide pas systématiquement avec le nombre de bénéficiaires (à l’échelle nationale, près de 80 % des allocataires obtenant l’ASH se voient obtenir également l’allocation personnalisée d’autonomie).

Retrouvez sur cette fiche tous les renseignements à votre disposition pour vous aider à préparer au mieux votre entrée ou celle de l’un de vos proches au sein d’un établissement spécialisé.
Retrouvez les informations importantes relatives aux spécificités de l’établissement. Sont également proposées les conditions spécifiques d’hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, taille des chambres, présence d’unités de soins spécialisées... Nous vous apportons enfin des détails concernant les praticiens en place, en fonction des soins dispensés : psychologue, médecins, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Selon vos préférences, Essentiel Autonomie vous informe sur l'ensemble des services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Activités, restauration, moyens d’accès à l’établissement, découvrez les éléments pratiques concernant la vie quotidienne au sein de l’établissement.