Clinique Chantecler à MARSEILLE | Bouches-du-Rhône

coordonnees

Clinique Chantecler à MARSEILLE | Bouches-du-Rhône
240 avenue des Poilus
13012 MARSEILLE
France
Voir le numéro
04 91 21 06 06

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
50
Lits hopital jour SSR : 
0

Plan d’accès et cadre

De 800 000 personnes âgées en perte d'autonomie aujourd’hui à 1 200 000 en 2040. Il est question, selon les études de l’INSEE, de l’évolution que pourrait bien connaître la France lors des deux prochaines décennies, si la durée de vie moyenne en situation de dépendance reste stable. Une accélération remarquable du nombre de personnes dépendantes à laquelle on associe vieillissement de la population.
Actuellement, les seniors dépendants peuvent avoir confiance en l'impulsion de deux forces actives afin de renforcer leur prise en charge. D’un côté, la solidarité familiale, et l'investissement des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par plusieurs pensions de soutien, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

La mutualisation de ces deux moyens d'assistance, va faire constater une mutation importante dans les prochaines années. Côté famille, le nombre d’aidants par personne en situation de dépendance devrait notablement diminuer, allégeant ainsi le poids de la solidarité familiale. Côté aides, les frais associés à l'APA seront, elles également, destinées à être modifiées, et dépendront particulièrement de ses conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la principale aide au niveau départemental reversée aux personnes âgées de soixante ans et plus en état de dépendance et dont la situation requiert une aide pour effectuer les actes essentiels quotidiens. Cette aide n’est pas assujettie à conditions de ressources. Par contre, la part restant à la charge de la personne est directement répercuté par les revenus de son foyer.

Les personnes âgées dépendantes et leurs proches peuvent également bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont limitées. Cette aide donne la possibilité à la personne concernée d'obtenir une place dans un établissement spécialisé pour personnes âgées. Toutefois, l’ASH est assujettie à un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes allouées à une personne décédée).
Dans le cadre des aides ménagères autorisées par le département, le budget alloué ne concorde pas totalement au nombre de bénéficiaires (sur le plan nationale, environ 80 % des allocataires obtenant l’ASH touchent aussi l’allocation personnalisée d’autonomie).

De manière à bien préparer et anticiper l'intégration de l’un de vos proches au sein d'un EHPAD ou une maison de retraite médicalisée, voici, sur cette fiche établissement, l'ensemble des informations essentielles, si elles sont disponibles.
Retrouvez les informations pratiques liées aux spécificités de la structure. Découvrez également les conditions relatives à l'hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, taille des chambres, présence d’unités de soins spécialisées, etc. Obtenez aussi des précisions à propos des professionnels de santé en place, selon les soins dispensés : psychologue, psychomotricien, médecins, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Quels sont les services et activités proposés en matière de maintien du lien social et d’activités dans les différents établissements ? Essentiel Autonomie apporte des réponses à vos questions au sujet de la restauration, les animations et activités, les loisirs, les moyens de locomotion et le plan d'accès à l’établissement.