Clinique La Phocéanne à MARSEILLE | Bouches-du-Rhône

coordonnees

Clinique La Phocéanne à MARSEILLE | Bouches-du-Rhône
143 route des Trois Lucs
13012 MARSEILLE
France
Voir le numéro
04 91 18 08 08

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
42
Lits hopital jour SSR : 
0

Plan d’accès et cadre

Si on se base sur les études de l’INSEE, le nombre de personnes âgées en situation de dépendance devrait connaître une augmentation remarquable dans les années à venir, compte tenu particulièrement du vieillissement de la population en France. Même si la durée de vie moyenne en état de dépendance se fige, 1 200 000 personnes seront sujettes à une perte d'autonomie à l’horizon 2040, alors qu’elles sont 800 000 actuellement.
La prise en charge des personnes dépendantes dépend de 2 types de soutien : l'implication venant de la famille, mais aussi l'entraide collective qui se traduit par des pensions telles que l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. En effet, l’aide découlant des proches pourrait diminuer en raison du nombre trop restreint d'aidants par rapport au nombre grandissant de seniors en situation de dépendance. Par ailleurs, les frais au titre de l'APA devraient nettement évoluer, selon les modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante aide financière au niveau départemental reversée aux personnes âgées de 60 ans et plus en état de perte d’autonomie et dont le statut demande une aide pour effectuer les actes essentiels du quotidien. Cette aide financière n’est pas soumise à modalités de ressources. Toujours est-il, la part demeurant au dépens du bénéficiaire est intimement influencée par les entrées financières de son foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leurs proches peuvent également bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont trop limitées. Cette aide financière donne la possibilité à la personne concernée d’accéder à une structure spécialisée pour personnes âgées. Néanmoins, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est soumise à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes allouées à une personne décédée).
Dans le cadre des aides ménagères autorisées par le département, le nombre de prestations versées ne coïncide pas systématiquement avec le nombre de bénéficiaires (à l’échelle nationale, environ 80 % des allocataires percevant l’ASH se voient obtenir également l’allocation personnalisée d’autonomie).

Découvrez sur cette fiche tous les renseignements disponibles pour vous permettre d'anticiper au mieux votre arrivée ou celle de l’un de vos proches dans un EHPAD ou d'une maison de retraite.
Sont donc énoncées ici les informations pratiques relatives aux spécificités de la structure. Découvrez également les conditions relatives à l'hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, superficie des chambres, présence d’unités de soins spécialisées, etc. Obtenez aussi des informations concernant les professionnels de santé en place, en fonction des soins proposés : psychologue, médecins, kinésithérapeute, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Quels sont les services et activités proposés en termes de maintien du lien social et de loisirs dans les différentes structures ? Essentiel Autonomie répond à vos questions concernant la restauration, les animations et activités dispensées, les loisirs, les moyens de locomotion et le plan d'accès à l’établissement.