Clinique Saint Barnabé à MARSEILLE | Bouches-du-Rhône

coordonnees

Clinique Saint Barnabé à MARSEILLE | Bouches-du-Rhône
72 chemin de Fontainieu
13014 MARSEILLE
France
Voir le numéro
0826 666 970

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
92
Lits hopital jour SSR : 
15

Plan d’accès et cadre

1 200 000 personnes âgées en situation de dépendance, soit une augmentation de 400 000 en 2040. Il s’agit, si l'on se fie au rapport de l’INSEE, de l’évolution que pourrait bien connaître la population française lors des deux prochaines décennies, si l'espérance de vie moyenne en état de dépendance se stabilise. Une croissance significative du nombre de personnes en perte d'autonomie liée au vieillissement de la population.
Actuellement, les personnes dépendantes peuvent se reposer sur la mutualisation de deux forces actives pour assurer leur prise en charge. D’un côté, le soutien de la famille, et la présence des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, représentée par plusieurs pensions d'aide, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. Effectivement, l'assistance découlant de l’entourage familial pourrait décliner à cause du nombre trop faible d'aidants par rapport au nombre grandissant de personnes âgées en situation de dépendance. En outre, les dépenses incombant à l'APA sont censées fortement changer, selon les conditions d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la principale ressource locale destinée aux personnes âgées d'au moins 60 ans, estimées en perte d’autonomie et qui, avec l'appui de cette allocation, sont aptes à continuer à réaliser les tâches quotidiennes. Si l’allocation personnalisée d’autonomie n’est pas allouée en fonction des pensions de la personne âgée, il reste encore à payer une partie variable définie à partir des ressources perçues du foyer.

Les personnes âgées en situation de dépendance et leurs proches peuvent également profiter de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont limitées. Cette aide financière permet au bénéficiaire d'obtenir une place dans une structure spécialisée pour personnes âgées. Toutefois, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est assujettie à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants alloués à une personne après son décès).
En ce qui concerne les aides ménagères accordées par le département, le nombre de prestations versées ne concorde pas totalement au nombre de bénéficiaires (à l’échelle nationale, près de 80 % des allocataires obtenant l'Aide sociale à l’hébergement touchent aussi l’APA).

Dans l'optique de bien garantir l'entrée de l’un de vos proches au sein d'une structure spécialisée, voici, sur cette fiche établissement, l'ensemble des informations importantes, si disponibles.
Voici donc les informations importantes liées aux spécificités de la structure. Découvrez aussi les conditions relatives à l'hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, taille des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées, etc. Nous vous apportons enfin des informations à propos des professionnels de santé en place, selon les soins proposés : psychologue, psychomotricien, médecins, kinésithérapeute, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Selon vos préférences, Essentiel Autonomie vous informe sur tous les services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Loisirs, restauration, moyens d’accès pour aller à l'EHPAD ou la maison de retraite, découvrez les éléments utiles concernant le quotidien au sein de l’établissement.