Clinique Rosemond à MARSEILLE | Bouches-du-Rhône

coordonnees

Clinique Rosemond à MARSEILLE | Bouches-du-Rhône
67 avenue des Goumiers
13008 MARSEILLE
France
Voir le numéro
0826 308 300

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
119
Lits hopital jour SSR : 
46

Plan d’accès et cadre

De 800 000 personnes âgées dépendantes aujourd’hui à 1 200 000 en 2040. Il s’agit, d'après aux études de l’INSEE, de l’évolution que devrait connaître la France lors des deux prochaines décennies, si l'espérance de vie moyenne en état de dépendance se stabilise. Une accélération significative du nombre de personnes dépendantes à laquelle on associe vieillissement de la population.
Actuellement, les personnes en situation de dépendance peuvent se reposer sur l'impulsion de deux dynamiques pour permettre leur prise en charge. D’un côté, l'assistance de la famille, et l'investissement des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par diverses pensions de soutien, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. En effet, l'assistance émanant des proches est susceptible de diminuer compte tenu du nombre trop faible de personnel aidant par rapport au nombre conséquent de personnes âgées dépendantes. De plus, les dépenses au titre de l'allocation personnalisée d’autonomie devraient foncièrement croître, en fonction des conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante prestation départementale versée aux personnes sexagénaires et plus en situation de dépendance et dont le statut nécessite une aide pour accomplir les actes essentiels de tous les jours. Cette assistance n’est pas soumise à conditions de ressources. En revanche, la part restant au dépens de la personne est intimement répercuté par les revenus de son foyer.

Les personnes âgées en situation de dépendance et leurs proches peuvent aussi bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont insuffisants. Cette aide financière donne la possibilité au bénéficiaire d'entrer dans un établissement pour personnes âgées. Cependant, l’ASH est assujettie à un recours sur succession (comprendre le remboursement des montants alloués à une personne décédée).
Parmi les aides ménagères reversées par le département, le nombre de personnes en perte d’autonomie allocataires n’est cependant pas le même que le nombre de prestations attribuées. Par exemple, 80 % des personnes touchant l'Aide sociale à l’hébergement ont recours à l’APA, également.

De manière à bien préparer et anticiper l’arrivée de l’un de vos proches dans une structure spécialisée, vous trouverez, sur cette fiche établissement, toutes les informations essentielles, si elles sont disponibles.
Chaque établissement a des spécificités précises. Retrouvez tout d’abord des renseignements utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits, surface des chambres, mais aussi le type de soin spécialisé pratiqué. Prenez ensuite connaissance du personnel soignant évoluant dans la structure selon les soins proposés : infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Vous vous posez des questions sur la vie dans chaque structure médicalisée en matière d’activités, de loisirs, de restauration ? Retrouvez l'ensemble des services proposés, les loisirs, les prestations, les moyens de transport pour se rendre à l'adresse de l'établissement, et la vie sociale sur notre site.