Korian Valdonne à PEYPIN | Bouches-du-Rhône

coordonnees

Korian Valdonne à PEYPIN | Bouches-du-Rhône
Rue Elie Garro
13124 PEYPIN
France
Voir le numéro
04 42 36 14 00

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
80
Lits hopital jour SSR : 
0

Plan d’accès et cadre

Dans un avenir proche, en France, l'évolution démographique se traduira par une hausse du nombre de personnes âgées dépendantes : si la durée de vie moyenne de la population en situation de dépendance s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes est censé s'accentuer de de moitié plus d’ici deux décennies, atteignant 1 200 000 de personnes, selon l’Insee.
Actuellement, les personnes en situation de dépendance peuvent se reposer sur la mutualisation de deux forces actives afin d'assurer leur prise en charge. D’un côté, le soutien de la famille, et l'investissement des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, représentée par plusieurs pensions de soutien, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. En effet, l’aide découlant de l’entourage familial pourrait diminuer à cause du nombre insuffisant d'aidants par rapport au nombre conséquent de personnes âgées en situation de dépendance. De plus, les dépenses au titre de l'allocation personnalisée d’autonomie sont censées sérieusement changer, selon les modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante aide départementale attribuée aux personnes âgées de soixante ans et plus en état de perte d’autonomie et dont le statut appelle à une aide pour effectuer les actes essentiels de tous les jours. Cette assistance n’est pas assujettie à conditions de revenus. Par contre, la partie demeurant au dépens du bénéficiaire est directement influencée par les revenus de son foyer.

Autre aide notable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus modestes (personnes dépendantes comme proches, obligés alimentaires) de financer et donc de faciliter une entrée dans une structure pour personnes âgées. Une remarque cependant, l'Aide sociale à l'hébergement peut entraîner un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes attribuées à une personne après son décès).
Parmi les aides ménagères reversées par le département, le nombre de personnes en perte d’autonomie bénéficiaires n’est toutefois pas le même que le nombre d'aides débloquées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l’ASH ont accès à l’allocation personnalisée d’autonomie, également.

De manière à bien préparer et anticiper l'entrée de l’un de vos parents proches au sein d'un établissement spécialisé, vous trouverez, sur cette fiche, toutes les informations importantes, si disponibles.
Voici donc les informations importantes relatives aux spécificités de la structure. Sont également proposées les conditions spécifiques d’hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, taille des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées, etc. Nous vous apportons enfin des détails concernant les praticiens en place, en fonction des soins dispensés : psychologue, psychomotricien, médecins, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Selon vos préférences, Essentiel Autonomie vous met à disposition tous les services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Activités, alimentation, moyens d’accès pour aller à l'EHPAD ou la maison de retraite, découvrez les informations utiles concernant le quotidien au sein et à proximité de l’établissement.