Clinique de Provence Bourbonne à AUBAGNE | Bouches-du-Rhône

coordonnees

Clinique de Provence Bourbonne à AUBAGNE | Bouches-du-Rhône
Route de Toulon
13781 AUBAGNE
France
Voir le numéro
0 826 30 53 35

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
134
Lits hopital jour SSR : 
20

Plan d’accès et cadre

1 200 000 personnes âgées en situation de dépendance, soit une augmentation de 400 000 en 2040. Il s’agit, selon les études de l’INSEE, de l’évolution que devrait connaître la population française lors des deux prochaines décennies, si l'espérance de vie moyenne en situation de dépendance se stabilise. Une accélération perceptible du nombre de personnes en situation de dépendance liée au vieillissement de la population.
Actuellement, les seniors dépendants peuvent se reposer sur la mutualisation de deux forces actives afin d'assurer leur prise en charge. D’un côté, la solidarité familiale, et l’aide des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par différentes pensions de soutien, comme l'APA.

L'association de ces deux types d'aides, va faire constater un bouleversement dans les années à venir. Côté famille, le nombre d’aidants par personne âgée dépendante est voué à considérablement décliner, allégeant par conséquent l’impact de la solidarité familiale. Côté aides, les dépenses liées à l'APA seront, elles également, amenées à changer, et résulteront principalement de ses modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première prestation départementale reversée aux personnes âgées de soixante ans et plus en état de dépendance et dont la situation demande une aide pour effectuer les actes essentiels quotidiennement. Cette aide n’est pas soumise à conditions de ressources. Toujours est-il, la part restant au dépens de la personne est directement impactée par les ressources de son foyer.

Les personnes âgées en situation de dépendance et leurs proches peuvent aussi bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont insuffisantes. Cette aide donne la possibilité à la personne concernée d'obtenir une place dans une structure spécialisée pour personnes âgées. Néanmoins, l’ASH est soumise à un recours sur succession.
Parmi les aides ménagères versées par le département, le nombre de personnes dépendantes allocataires n’est cependant pas le même que le nombre de prestations débloquées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l'Aide sociale à l’hébergement ont recours à l’APA, de même.

Retrouvez sur cette fiche établissement, l'intégralité des précisions que nous avons dans l'optique de vous aider dans la préparation de votre accueil ou celui d’un de vos proches dans un établissement spécialisé.
Chaque établissement dispose de caractéristique dédiées. Retrouvez tout d’abord des informations utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits, surface des chambres, ainsi que le type de soin spécialisé pratiqué. Prenez ensuite connaissance du personnel médical évoluant dans l'établissement selon les soins apportés : médecins, infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Chaque structure propose plusieurs services et activités aux locataires. Alimentation, animations, activités et loisirs visant à favoriser le lien social, moyens de transport... Essentiel Autonomie apporte les réponses à toutes vos interrogations.