Hôpitaux des Portes de Camargue à TARASCON | Bouches-du-Rhône

coordonnees

Hôpitaux des Portes de Camargue à TARASCON | Bouches-du-Rhône
Route d'Arles
13151 TARASCON
France
Voir le numéro
04 90 91 56 00

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
25
Lits hopital jour SSR : 
0

Plan d’accès et cadre

De 800 000 personnes âgées dépendantes aujourd’hui à 1 200 000 en 2040. Il s’agit, d'après au rapport de l’INSEE, de l’évolution que pourrait bien connaître la population française au cours des deux prochaines décennies, si toutefois la durée de vie moyenne en situation de dépendance se stabilise. Une accélération perceptible du nombre de personnes en perte d'autonomie à laquelle peut associer le vieillissement de la population.
Les aides avancées aux personnes dépendantes résultent aujourd’hui de leurs proches respectifs et de diverses solutions telles que l'APA. Elles jouissent à la fois d'un accompagnement familial et d’une mobilisation collective.

La mutualisation de ces deux moyens d'assistance, va attester d' un bouleversement dans les années à venir. Côté famille, le nombre d’aidants par personne âgée en situation de dépendance est voué à notablement décliner, réduisant alors le poids de la solidarité familiale. Côté aides, les frais liés à l’allocation personnalisée d’autonomie seront, elles également, vouées à changer, et dépendront particulièrement de ses conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première aide départementale versée aux personnes sexagénaires et plus en état de perte d’autonomie et dont le statut implique une aide pour effectuer les actes essentiels de tous les jours. Cette aide financière n’est pas assujettie à conditions de ressources. Par contre, la part demeurant à la charge du bénéficiaire est directement impactée par les ressources de son foyer.

Les personnes âgées en situation de dépendance et leurs proches peuvent aussi bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont insuffisantes. Cette aide permet au bénéficiaire d’accéder à un établissement spécialisé pour personnes âgées. Néanmoins, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est assujettie à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants alloués à une personne après son décès).
Parmi les aides ménagères reversées par le Conseil départemental, le nombre de personnes en situation de dépendance allocataires n’est cependant pas identique au nombre de prestations reversées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l’ASH bénéficient de l’APA, de même.

Accédez à sur cette fiche établissement l'ensemble des informations disponibles pour vous permettre d'anticiper idéalement votre entrée ou celle de l’un de vos proches dépendant au sein d’un EHPAD ou d'une maison de retraite.
Chaque établissement a des caractéristique précises. Retrouvez premièrement des informations utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits, surface des chambres, mais aussi le type de soin spécialisé pratiqué. Prenez aussi connaissance du personnel évoluant dans l'établissement selon les soins proposés : médecins, aides-soignant(e)s, infirmières, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Chaque établissement spécialisé assure plusieurs services et activités aux locataires. Restauration, animations, activités et loisirs visant à maintenir le lien social, moyens de transport... Essentiel Autonomie répond à vos questions.