CRRF COS Pasteur à TROYES | Aube

coordonnees

CRRF COS Pasteur à TROYES | Aube
5 Esplanade Lucien Pechart
10000 TROYES
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but non lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
58
Lits hopital jour SSR : 
5

Plan d’accès et cadre

Découvrez également

Découvrez également

De 800 000 personnes âgées en perte d'autonomie aujourd’hui à 1 200 000 en 2040. Il est question, si l'on se fie aux études de l’INSEE, de l’évolution que pourrait bien connaître la population française au cours des vingt prochaines années, si l'espérance de vie moyenne en situation de dépendance reste stable. Une croissance perceptible du nombre de personnes en perte d'autonomie à laquelle on associe vieillissement de la population.
Les aides apportées aux personnes en perte d'autonomie résultent aujourd’hui de leurs proches respectifs et de différentes offres telles que l’allocation personnalisée d’autonomie. Elles disposent à la fois de la présence d'un entourage familial et d’une mobilisation collective.

La mutualisation de ces deux moyens d'assistance, s’apprête à connaître une mutation importante dans les prochaines années. Côté famille, le nombre d’aidants par senior dépendant devrait notablement diminuer, réduisant par conséquent l'importance de la solidarité familiale. Côté aides, les dépenses adjointes à l'APA (allocation personnalisée d’autonomie) seront, elles également, vouées à évoluer, et résulteront essentiellement de ses modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante aide financière au niveau départemental attribuée aux personnes sexagénaires et plus en situation de perte d’autonomie et dont la situation nécessite une assistance pour accomplir les actes essentiels du quotidien. Cette assistance n’est pas assujettie à conditions de revenus. Par contre, la partie restant à la charge de la personne est intimement répercuté par les revenus de son foyer.

Autre aide remarquable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus modestes (personnes en perte d’autonomie comme proches, obligés alimentaires) de financer et donc de rendre plus aisée une entrée dans un établissement pour personnes âgées. Une remarque toutefois, l'Aide sociale à l'hébergement peut entraîner un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants attribués à une personne après son décès).
Dans le cadre des aides ménagères accordées par le Conseil départemental, le budget alloué ne concorde pas entièrement au nombre de bénéficiaires (à l’échelle nationale, près de 80 % des allocataires obtenant l'Aide sociale à l’hébergement touchent aussi l’allocation personnalisée d’autonomie).

En vue de mieux préparer et anticiper l'intégration de l’un de vos parents proches dans un établissement spécialisé, nous vous proposons, sur cette fiche, toutes les informations importantes, si disponibles.
Retrouvez les informations pratiques liées aux caractéristiques de la structure. Sont aussi proposées les conditions spécifiques d’hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, superficie des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées... Obtenez aussi des informations à propos des praticiens en place, selon les soins dispensés : psychologue, médecins, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque structure spécialisée propose plusieurs services et activités aux résidents. Restauration, animations, activités et loisirs visant à favoriser le lien social, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie apporte les réponses à vos questions.