Centre Hospitalier Intercommunal Ain Val de Saône à THOISSEY | Ain

coordonnees

Centre Hospitalier Intercommunal Ain Val de Saône  à THOISSEY | Ain
11 Rue de l’Hôpital
01140 THOISSEY
France

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement public

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
29
Lits hopital jour SSR

Plan d’accès et cadre

Découvrez également

Découvrez également

Selon les études de l’INSEE, le nombre de personnes âgées dépendantes est censé croître dans les 20 prochaines années, compte tenu particulièrement du vieillissement de la population française. Même sion constate que la durée de vie moyenne en état de dépendance se stabilise, 1 200 000 personnes seront dépendantes à l’horizon 2040, alors qu’elles sont 800 000 aujourd’hui.
Actuellement, les personnes âgées dépendantes peuvent avoir confiance en la mutualisation de deux forces actives pour permettre leur prise en charge. D’un côté, la solidarité de la famille, et l’aide des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par plusieurs pensions de soutien, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. Assurément, l’aide provenant des proches pourrait diminuer en raison du nombre trop faible de personnel aidant vis-à-vis du nombre grandissant de seniors en perte d'autonomie. De plus, les dépenses relatives à l'APA pourraient foncièrement changer, en proportion des conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante aide départementale attribuée aux personnes sexagénaires et plus en situation de perte d’autonomie et dont le statut nécessite une aide pour effectuer les actes essentiels quotidiens. Cette aide n’est pas assujettie à modalités de ressources. En revanche, la partie restant à la charge du bénéficiaire est directement répercuté par les ressources de son foyer.

Les personnes âgées en situation de dépendance et leurs proches peuvent aussi bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus ne sont pas suffisants. Cette aide donne la possibilité au bénéficiaire d’accéder à un établissement pour personnes âgées. Néanmoins, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est assujettie à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants attribués à une personne décédée).
Le département verse aux personnes dépendantes des aides ménagères : le nombre de prestations attribuées est toutefois différent de celui des allocataires (l’APA est par exemple perçue par 80 % des bénéficiaires de l’ASH au niveau national).

Retrouvez sur cette fiche l'ensemble des informations à votre disposition afin de préparer de la meilleure façon votre entrée ou celle de l’un de vos proches au sein d’un EHPAD ou d'une maison de retraite.
Sont donc énoncées ici les informations pratiques relatives aux caractéristiques de l’établissement. Découvrez également les conditions spécifiques d’hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, superficie des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées... Nous vous apportons enfin des précisions concernant les praticiens en place, selon les soins dispensés : psychologue, psychomotricien, médecins, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque établissement spécialisé propose plusieurs services et activités aux résidents. Alimentation, animations, activités et loisirs destinés à maintenir la vie sociale, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie apporte les réponses à vos interrogations.