Résidence Domitys Les Sables d'Or – Résidence service senior à VILLENEUVE LE ROI | Val-de-Marne

Résidence Domitys Les Sables d'Or à VILLENEUVE LE ROI | Val-de-Marne
24 avenue du Maréchal de Turenne
94290 Villeneuve le Roi
TELEPHONER: 
  • clim
    Appartements Climatisés
  • animaux
    Accueil des animaux de compagnie
  • commerces
    Commerces à proximité

Fiche d'information

Soins

Encadrement

  • Services d'aide à la personne
  • Pôle santé à proximité (médecin, infirmières, pharmacie, kiné…)

Equipement

  • Chambres, appartements adaptés à la perte d'autonomie
  • Chambres, appartements équipés de signal d'alarme, d'alerte
     : Tous

Confort et Services

Cadre

  • Navette
  • Parc et jardin dans la résidence
  • Parc et jardin à proximité
  • Transport en commun
  • Commerces à proximité

Restauration

  • Restaurant
  • Repas à emporter ou portage de repas

Loisirs

  • Animations
     : Art, culture, sport, jardinage, séance de jeux, musicothérapie...
  • Espaces Club : bar, salle de sport, piscine, salon multi média
     : Piscine, Salle de sport, Salon multimédia, Bar

Autres prestations

  • Appartements Climatisés
     : Certains
  • Accueil
  • Chambre d'Hôtes
  • Blanchisserie
  • Salon de coiffure
  • Espace beauté
  • Accueil des animaux de compagnie

Etablissement

Statut Juridique

Mode d'accueil

  • Hébergement permanent
     : NC
  • Hébergement temporaire
     : NC
  • Capacité totale
     : 110
  • Studio, F1 ou F1 Bis
     : 12 | Superficie: 30-40 m2
  • Nombre de F2
     : 72 | Superficie: 40-50 m2
  • Nombre de F3
     : 26 | Superficie: 50-60 m2
  • Chambres, appartements meublés

Accès

  • Parking

Autres

  • Ligne téléphonique individuelle
  • Résidence sécurisée 24/24h

Tarifs à partir de :

  • Loyer Studio, F1 et F1 bis (en moyenne)
     : 1117.00 €/mois
  • Loyer F2 (en moyenne)
     : 1286.00 €/mois
  • Loyer F3 (en moyenne)
     : 1745.00 €/mois
  • Etablissement habilité à l’APL
  • Habilité à l'Aide Sociale
     : Non

Les rapports de l’INSEE sont sans appel. D'ici quelques années,, le vieillissement de la population amènera, à une accélération manifeste du nombre de personnes âgées en perte d'autonomie dans le pays. En augmentant de 400 000 environ, elles devraient être 1 200 000 dans 20 ans environ.
Actuellement, les personnes en situation de dépendance peuvent se reposer sur la mutualisation de deux forces actives afin d'assurer leur prise en charge. D’un côté, l'assistance de la famille, et l'investissement des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par différentes pensions d'aide, comme l'APA.

La combinaison de ces deux forces, s’apprête à attester d' un bouleversement dans les années à venir. Côté famille, le nombre d’aidants par personne âgée en situation de dépendance devrait notablement décliner, allégeant ainsi l’impact de la solidarité familiale. Côté aides, les dépenses adjointes à l’allocation personnalisée d’autonomie seront, elles aussi, amenées à changer, et relèveront principalement de ses conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première prestation départementale attribuée aux personnes âgées de soixante ans et plus en situation de dépendance et dont la situation nécessite une assistance pour réaliser les actes essentiels de tous les jours. Cette aide n’est pas assujettie à modalités de ressources. En revanche, la partie demeurant à la charge du bénéficiaire est directement répercuté par les revenus de son foyer.

Autre aide remarquable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus modestes (personnes en perte d’autonomie comme proches, obligés alimentaires) de financer et donc de rendre plus aisée une entrée dans un établissement adapté pour personnes âgées. Attention toutefois, l’ASH peut faire l'objet d'un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes allouées à une personne après son décès).
Dans le cadre des aides ménagères accordées par le département, le budget alloué ne coïncide pas forcément avec le nombre de bénéficiaires (à l’échelle nationale, près de 80 % des allocataires percevant l'Aide sociale à l’hébergement se voient obtenir aussi l’APA).

Dans l'optique de bien garantir l'intégration de l’un de vos parents proches dans une structure spécialisée, voici, sur cette fiche établissement, l'ensemble des informations essentielles, si disponibles.
Chaque établissement dispose de spécificités précises. Retrouvez premièrement des renseignements utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits, surface des chambres, mais aussi le type de soin spécialisé dispensé. Prenez ensuite connaissance du personnel soignant évoluant dans la structure selon les soins proposés : infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
En fonction de vos préférences, Essentiel Autonomie vous informe sur l'ensemble des services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Loisirs, alimentation, moyens d’accès pour se rendre à l’établissement, découvrez les informations utiles concernant la vie au sein de l’établissement.