Résidence Service Le Clos des Peupliers – Résidence service senior à BOBIGNY | Seine-Saint-Denis

Résidence Service Le Clos des Peupliers  à BOBIGNY | Seine-Saint-Denis
52-54 rue des Républicains Espagnols
93000 Bobigny
TELEPHONER: 
La Résidence Service Le Clos des Peupliers, située à Bobigny, avec l'EHPAD du même nom, est une Résidence Services Senior du groupe Orpéa. Offrant un cadre de vie privilégié et propice au bien-être, de haut standing, cette résidence propose des studios ou T1, pour les personnes autonomes souhaitant vivre en toute sécurité, tout en bénéficiant d'un certain nombre de services : restauration, animations ...
  • animaux
    Accueil des animaux de compagnie
  • commerces
    Commerces à proximité
plus humanis
Etablissement piloté par un groupe national

Fiche d'information

Soins

Encadrement

  • Services d'aide à la personne
  • Pôle santé à proximité (médecin, infirmières, pharmacie, kiné…)

Equipement

  • Chambres, appartements adaptés à la perte d'autonomie
  • Chambres, appartements équipés de signal d'alarme, d'alerte
     : Tous

Confort et Services

Cadre

  • Parc et jardin dans la résidence
     : Non
  • Transport en commun
  • Commerces à proximité

Restauration

  • Restaurant
  • Repas à emporter ou portage de repas

Loisirs

  • Animations
     : NC

Autres prestations

  • Appartements Climatisés
     : Aucun
  • Accueil
  • Blanchisserie
  • Salon de coiffure
  • Espace beauté
  • Accueil des animaux de compagnie

Etablissement

Statut Juridique

Mode d'accueil

  • Hébergement permanent
     : NC
  • Capacité totale
     : 18
  • Studio, F1 ou F1 Bis
     : 5 | Superficie: 30 m2
  • Nombre de F2
     : 4 | Superficie: 40-45 m2

Accès

  • Parking

Autres

  • Ligne téléphonique individuelle
  • Résidence sécurisée 24/24h
  • Partenaire Humanis

Tarifs à partir de :

  • Loyer Studio, F1 et F1 bis (en moyenne)
     : 738.68 €/mois
  • Loyer F2 (en moyenne)
     : 930.12 €/mois
  • Etablissement habilité à l’APL
  • Habilité à l'Aide Sociale
     : Non

1 200 000 personnes âgées en situation de dépendance, soit une augmentation de 400 000 en 2040. Il s’agit, selon l’INSEE, de l’évolution que pourrait bien connaître la population française lors des deux prochaines décennies, si toutefois l'espérance de vie moyenne en état de dépendance reste stable. Une accélération perceptible du nombre de personnes dépendantes à laquelle on associe vieillissement de la population.
Actuellement, les personnes âgées en situation de dépendance peuvent se reposer sur l’association de deux forces actives pour assurer leur prise en charge. D’un côté, le soutien de la famille, et l’aide des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, représentée par diverses pensions d'aide, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. Assurément, le soutien provenant de l’entourage familial est susceptible de décliner compte tenu du nombre insuffisant d'aidants vis-à-vis du nombre grandissant de personnes âgées en situation de dépendance. En outre, les frais incombant à l'allocation personnalisée d’autonomie sont censées foncièrement évoluer, en fonction des modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la principale aide au niveau départemental reversée aux personnes âgées de 60 ans et plus en situation de perte d’autonomie et dont la situation appelle à une aide pour réaliser les actes essentiels de manière quotidienne. Cette assistance n’est pas soumise à conditions de ressources. Toutefois, la partie restant au dépens du bénéficiaire est intimement influencée par les revenus de son foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leur famille proche peuvent également bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont insuffisantes. Cette aide permet à la personne concernée d'entrer dans une structure spécialisée pour personnes âgées. Néanmoins, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est assujettie à un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes allouées à une personne décédée).
Parmi les aides ménagères allouées par le département, le nombre de personnes dépendantes bénéficiaires n’est toutefois pas le même que le nombre d'aides reversées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l'Aide sociale à l’hébergement ont accès à l’APA, de même.

Pour mieux garantir l'entrée de l’un de vos proches au sein d'un EHPAD ou une maison de retraite médicalisée, voici, sur cette fiche établissement, l'ensemble des informations essentielles, si disponibles.
Sont donc énoncées ici les informations pratiques liées aux caractéristiques de la structure. Sont également proposées les conditions relatives à l'hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, taille des chambres, présence d’unités de soins spécialisées, etc. Obtenez aussi des détails à propos des professionnels de santé en place, en fonction des soins dispensés : psychologue, psychomotricien, médecins, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque structure assure un certain nombre de services et activités aux locataires. Alimentation, animations, activités et loisirs destinés à favoriser le lien social, moyens de transport... Essentiel Autonomie répond à vos interrogations.