Résidence Domitys Les Clés d'Or – Résidence service senior à ORTHEZ | Pyrénées-Atlantiques

Résidence Domitys Les Clés d'Or à ORTHEZ | Pyrénées-Atlantiques
4 avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny
64300 Orthez
TELEPHONER: 
  • clim
    Appartements Climatisés
  • animaux
    Accueil des animaux de compagnie
  • commerces
    Commerces à proximité

Fiche d'information

Soins

Encadrement

  • Services d'aide à la personne
  • Pôle santé à proximité (médecin, infirmières, pharmacie, kiné…)

Equipement

  • Chambres, appartements adaptés à la perte d'autonomie
  • Chambres, appartements équipés de signal d'alarme, d'alerte
     : Tous

Confort et Services

Cadre

  • Navette
  • Parc et jardin dans la résidence
  • Parc et jardin à proximité
  • Transport en commun
  • Commerces à proximité

Restauration

  • Restaurant
  • Repas à emporter ou portage de repas

Loisirs

  • Animations
     : Art, culture, sport, jardinage, séance de jeux, musicothérapie...
  • Espaces Club : bar, salle de sport, piscine, salon multi média
     : Piscine, Salle de sport, Salon multimédia, Bar

Autres prestations

  • Appartements Climatisés
     : Certains
  • Accueil
  • Chambre d'Hôtes
  • Blanchisserie
  • Salon de coiffure
  • Espace beauté
  • Accueil des animaux de compagnie

Etablissement

Statut Juridique

Mode d'accueil

  • Hébergement permanent
     : NC
  • Hébergement temporaire
     : NC
  • Capacité totale
     : 108
  • Studio, F1 ou F1 Bis
     : 7 | Superficie: 30-40 m2
  • Nombre de F2
     : 69 | Superficie: 40-50 m2
  • Nombre de F3
     : 28 | Superficie: 50-60 m2
  • Nombre de F4
     : 4 | Superficie: 60-70 m2
  • Chambres, appartements meublés

Accès

  • Parking

Autres

  • Ligne téléphonique individuelle
  • Résidence sécurisée 24/24h

Tarifs à partir de :

  • Loyer Studio, F1 et F1 bis (en moyenne)
     : 1004.00 €/mois
  • Loyer F2 (en moyenne)
     : 1149.00 €/mois
  • Loyer F3 (en moyenne)
     : 1523.00 €/mois
  • Etablissement habilité à l’APL
  • Habilité à l'Aide Sociale
     : Non

Dans une vingtaine d'années, l'évolution démographique en France se traduira par une augmentation du nombre de personnes âgées dépendantes : si la durée de vie moyenne de la population justifiant une perte d'autonomie s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes est censé s'accentuer de de moitié plus d’ici à 2040, atteignant 1 200 000 de personnes, au vu des données de l’Insee.
Actuellement, les personnes âgées en perte d'autonomie peuvent avoir confiance en l'impulsion de deux dynamiques afin de renforcer leur prise en charge. D’un côté, la solidarité de la famille, et l’aide des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, représentée par diverses pensions d'aide, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans les années à venir. Assurément, l'assistance découlant des proches est susceptible de diminuer compte tenu du nombre trop restreint d'aidants par rapport au nombre croissant de personnes âgées en situation de dépendance. En outre, les dépenses au titre de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) sont censées sérieusement changer, selon les modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la principale prestation au niveau départemental versée aux personnes sexagénaires et plus en état de perte d’autonomie et dont la situation appelle à une aide pour effectuer les actes essentiels de manière quotidienne. Cette aide financière n’est pas assujettie à conditions de revenus. En revanche, la part restant à la charge de la personne est fortement répercuté par les entrées financières de son foyer.

Les personnes âgées dépendantes et leur famille proche peuvent aussi bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont insuffisantes. Cette aide donne la possibilité à la personne concernée d'obtenir une place dans un établissement spécialisé pour personnes âgées. Néanmoins, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est assujettie à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants alloués à une personne après son décès).
Parmi les aides ménagères reversées par le département, le nombre de personnes en perte d’autonomie bénéficiaires n’est cependant pas identique au nombre de prestations débloquées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l’ASH bénéficient de l’allocation personnalisée d’autonomie, de même.

Retrouvez sur cette fiche tous les renseignements à votre disposition pour vous aider à préparer parfaitement votre arrivée ou celle de l’un de vos proches dépendant au sein d’un établissement spécialisé.
Chaque établissement dispose de caractéristiques propres. Retrouvez tout d’abord des indications utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits, surface des chambres, ainsi que le type de soin spécialisé proposé. Prenez également connaissance du personnel soignant évoluant dans la structure selon les soins dispensés : médecins, infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychologue.
Quelles sont les prestations proposées en termes de maintien du lien social et de loisirs dans les différentes structures ? Essentiel Autonomie apporte des réponses à vos questions au sujet de la restauration proposée, les animations et activités dispensées, les loisirs proposés, les moyens de locomotion et la localisation de l’établissement.