Résidence Domitys Les Comtes de Sologne – Résidence service senior à BLOIS | Loir-et-Cher

Résidence Domitys Les Comtes de Sologne  à BLOIS | Loir-et-Cher
39 Route de Châteaurenault
41000 Blois
TELEPHONER: 
  • clim
    Appartements Climatisés
  • animaux
    Accueil des animaux de compagnie
  • commerces
    Commerces à proximité

Fiche d'information

Soins

Encadrement

  • Services d'aide à la personne
  • Pôle santé à proximité (médecin, infirmières, pharmacie, kiné…)

Equipement

  • Chambres, appartements adaptés à la perte d'autonomie
  • Chambres, appartements équipés de signal d'alarme, d'alerte
     : Tous

Confort et Services

Cadre

  • Navette
  • Parc et jardin dans la résidence
  • Parc et jardin à proximité
  • Transport en commun
  • Commerces à proximité

Restauration

  • Restaurant
  • Repas à emporter ou portage de repas

Loisirs

  • Animations
     : Art, culture, sport, jardinage, séance de jeux, musicothérapie...
  • Espaces Club : bar, salle de sport, piscine, salon multi média
     : Piscine, fitness, salon, bibliothèque, atelier,<br/><br/><br/>

Autres prestations

  • Appartements Climatisés
     : Tous
  • Accueil
  • Chambre d'Hôtes
  • Blanchisserie
  • Salon de coiffure
  • Espace beauté
  • Accueil des animaux de compagnie

Etablissement

Statut Juridique

Mode d'accueil

  • Hébergement permanent
     : NC
  • Hébergement temporaire
     : NC
  • Capacité totale
     : 123
  • Studio, F1 ou F1 Bis
     : 13 | Superficie: 30-40 m2
  • Nombre de F2
     : 79 | Superficie: 40-50 m2
  • Nombre de F3
     : 31 | Superficie: 50-60 m2
  • Chambres, appartements meublés

Accès

  • Parking

Autres

  • Ligne téléphonique individuelle
  • Résidence sécurisée 24/24h

Tarifs à partir de :

  • Loyer Studio, F1 et F1 bis (en moyenne)
     : 909.00 €/mois
  • Loyer F2 (en moyenne)
     : 1166.00 €/mois
  • Loyer F3 (en moyenne)
     : 1399.00 €/mois
  • Etablissement habilité à l’APL
  • Habilité à l'Aide Sociale
     : Non

1 200 000 personnes âgées en situation de dépendance, soit une augmentation de 400 000 en 2040. Il s’agit, selon l’INSEE, de l’évolution que pourrait bien connaître la population française lors des deux prochaines décennies, si toutefois l'espérance de vie moyenne en situation de dépendance reste stable. Une croissance remarquable du nombre de personnes dépendantes à laquelle on associe vieillissement de la population.
Actuellement, les seniors dépendants peuvent compter sur l’association de deux forces actives pour permettre leur prise en charge. D’un côté, la solidarité familiale, et l'investissement des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par diverses pensions d'aide, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. En effet, l’aide provenant de l’entourage familial est susceptible de décliner en raison du nombre trop restreint d'aidants par rapport au nombre grandissant de personnes âgées en situation de dépendance. De plus, les frais incombant à l'APA devraient sérieusement croître, en proportion des conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première aide départementale allouée aux personnes sexagénaires et plus en état de perte d’autonomie et dont la situation requiert une aide pour accomplir les actes essentiels quotidiennement. Cette aide financière n’est pas soumise à conditions de revenus. Par contre, la partie restant au dépens du bénéficiaire est intimement influencée par les revenus de son foyer.

Autre aide remarquable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle donne la possibilité aux foyers les plus modestes (personnes en situation de dépendance comme proches, obligés alimentaires) de financer et donc de rendre plus aisée une entrée dans une structure adaptée pour seniors. Attention cependant, l'Aide sociale à l'hébergement peut faire l'objet d'un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes allouées à une personne décédée).
Parmi les aides ménagères allouées par le Conseil départemental, le nombre de personnes dépendantes allocataires n’est toutefois pas le même que le nombre d'aides attribuées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l'Aide sociale à l’hébergement bénéficient de l’APA, de même.

En vue de mieux préparer et anticiper l’arrivée de l’un de vos parents proches au sein d'une structure spécialisée, voici, sur cette fiche, l'ensemble des informations essentielles, si disponibles.
Chaque établissement a des spécificités dédiées. Découvrez premièrement des informations utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits disponibles, surface des chambres, ainsi que le type de soin spécialisé pratiqué. Prenez également connaissance du personnel présent dans l'établissement selon les soins apportés : aides-soignant(e)s, infirmières, ergothérapeute, psychologue.
Quelles sont les prestations proposées en termes de vie sociale et de loisirs dans les différents établissements ? Essentiel Autonomie tente de répondre à vos questions concernant la restauration, les animations et activités, les loisirs, les moyens de transport et le plan d'accès à l’établissement.