Résidence Services de Libourne – Résidence service senior à LIBOURNE | Gironde

Résidence Services de Libourne à LIBOURNE | Gironde
Rue de Logrono - ZA Les Dagueys
33500 Libourne
TELEPHONER: 
Acteur de référence dans la prise en charge pérenne ou temporaire des personnes dépendantes, le Groupe Colisée intervient dans le secteur médico-social avec un large réseau de maisons de retraite médicalisées (EHPAD) partout en France ainsi que dans le secteur sanitaire avec des cliniques de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR). Le groupe Colisée pratique une politique de qualité d'excellence dans l'ensemble de ses établissements.La résidence services de Libourne est attenante à un EHPAD de 65 lits.
  • animaux
    Accueil des animaux de compagnie
  • commerces
    Commerces à proximité
plus humanis
Etablissement piloté par un groupe national

Fiche d'information

Soins

Encadrement

  • Services d'aide à la personne
  • Pôle santé à proximité (médecin, infirmières, pharmacie, kiné…)

Equipement

  • Chambres, appartements adaptés à la perte d'autonomie
  • Chambres, appartements équipés de signal d'alarme, d'alerte
     : Tous

Confort et Services

Cadre

  • Parc et jardin dans la résidence
  • Parc et jardin à proximité
  • Transport en commun
  • Commerces à proximité

Restauration

  • Restaurant
  • Repas à emporter ou portage de repas

Loisirs

  • Animations
     : NC

Autres prestations

  • Appartements Climatisés
     : Aucun
  • Accueil
  • Chambre d'Hôtes
  • Blanchisserie
  • Salon de coiffure
  • Espace beauté
  • Accueil des animaux de compagnie

Etablissement

Statut Juridique

Mode d'accueil

  • Hébergement permanent
     : NC
  • Hébergement temporaire
     : NC
  • Capacité totale
     : 20
  • Nombre de F2
     : 20 | Superficie: 45 m2
  • Chambres, appartements meublés

Accès

  • Parking

Autres

  • Ligne téléphonique individuelle
  • Résidence sécurisée 24/24h
  • Partenaire Humanis

Tarifs à partir de :

  • Loyer F2 (en moyenne)
     : 950.00 €/mois
  • Etablissement habilité à l’APL
  • Habilité à l'Aide Sociale
     : Non

De 800 000 personnes âgées en perte d'autonomie aujourd’hui à 1 200 000 en 2040. Il est question, d'après aux études de l’INSEE, de l’évolution que devrait connaître la population française au cours des deux prochaines décennies, si l'espérance de vie moyenne en situation de dépendance reste stable. Une accélération remarquable du nombre de personnes en perte d'autonomie à laquelle on associe vieillissement de la population.
Actuellement, les personnes âgées en situation de dépendance peuvent compter sur l’association de deux dynamiques pour renforcer leur prise en charge. D’un côté, la solidarité familiale, et l’aide des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par différentes pensions de soutien, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans les années à venir. Effectivement, l'assistance émanant des proches pourrait diminuer compte tenu du nombre insuffisant de personnel aidant vis-à-vis du nombre grandissant de personnes âgées en situation de dépendance. Par ailleurs, les dépenses au titre de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) pourraient nettement croître, en proportion des conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la principale prestation au niveau départemental allouée aux personnes sexagénaires et plus en situation de perte d’autonomie et dont la situation nécessite une aide pour accomplir les actes essentiels de tous les jours. Cette assistance n’est pas assujettie à conditions de ressources. Toujours est-il, la part demeurant à la charge du bénéficiaire est directement répercuté par les revenus de son foyer.

Les personnes âgées en situation de dépendance et leur famille proche peuvent également bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont trop limitées. Cette aide financière permet à la personne concernée d’accéder à un établissement pour personnes âgées. Cependant, l’ASH est assujettie à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants alloués à une personne après son décès).
Parmi les aides ménagères allouées par le Conseil départemental, le nombre de personnes dépendantes bénéficiaires n’est cependant pas identique au nombre de prestations reversées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l’ASH ont recours à l’allocation personnalisée d’autonomie, de même.

Afin de mieux préparer et anticiper l'entrée de l’un de vos parents proches au sein d'un établissement spécialisé, vous trouverez, sur cette fiche établissement, l'ensemble des informations essentielles, si elles sont disponibles.
Chaque établissement a des spécificités précises. Retrouvez tout d’abord des indications utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits, surface de l’espace nuit, mais aussi le type de soin spécialisé proposé. Prenez aussi connaissance du personnel médical évoluant dans l'établissement selon les soins proposés : médecins, aides-soignant(e)s, infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Chaque établissement spécialisé assure plusieurs services et prestations aux locataires. Alimentation, animations, activités et loisirs destinés à maintenir la vie sociale, moyens de transport... Essentiel Autonomie apporte les réponses à vos questions.