Résidence Domitys Le Chant des Lavandières – Résidence service senior à VERNOUILLET | Eure-et-Loir

Résidence Domitys Le Chant des Lavandières  à VERNOUILLET | Eure-et-Loir
61 route de Crecy
28500 Vernouillet
TELEPHONER: 
  • clim
    Appartements Climatisés
  • animaux
    Accueil des animaux de compagnie
  • commerces
    Commerces à proximité

Fiche d'information

Soins

Encadrement

  • Services d'aide à la personne
  • Pôle santé à proximité (médecin, infirmières, pharmacie, kiné…)

Equipement

  • Chambres, appartements adaptés à la perte d'autonomie
  • Chambres, appartements équipés de signal d'alarme, d'alerte
     : Tous

Confort et Services

Cadre

  • Navette
  • Parc et jardin dans la résidence
  • Parc et jardin à proximité
  • Transport en commun
     : Non
  • Commerces à proximité

Restauration

  • Restaurant
  • Repas à emporter ou portage de repas

Loisirs

  • Animations
     : Art, culture, sport, jardinage, séance de jeux, musicothérapie...
  • Espaces Club : bar, salle de sport, piscine, salon multi média
     : Piscine, Salle de sport, Bar, Salon multimédia, Atelier

Autres prestations

  • Appartements Climatisés
     : Certains
  • Accueil
  • Chambre d'Hôtes
  • Blanchisserie
  • Salon de coiffure
  • Espace beauté
  • Accueil des animaux de compagnie

Etablissement

Statut Juridique

Mode d'accueil

  • Hébergement permanent
     : NC
  • Hébergement temporaire
     : NC
  • Capacité totale
     : 126
  • Studio, F1 ou F1 Bis
     : 14 | Superficie: 30-40 m2
  • Nombre de F2
     : 80 | Superficie: 40-50 m2
  • Nombre de F3
     : 32 | Superficie: 50-60 m2
  • Chambres, appartements meublés

Accès

  • Parking

Autres

  • Ligne téléphonique individuelle
  • Résidence sécurisée 24/24h

Tarifs à partir de :

  • Loyer Studio, F1 et F1 bis (en moyenne)
     : 953.00 €/mois
  • Loyer F2 (en moyenne)
     : 1089.00 €/mois
  • Loyer F3 (en moyenne)
     : 1469.00 €/mois
  • Etablissement habilité à l’APL
  • Habilité à l'Aide Sociale

1 200 000 personnes âgées en situation de dépendance, soit une augmentation de 400 000 en 2040. Il s’agit, selon l’INSEE, de l'augmentation que devrait connaître la France lors des deux prochaines décennies, si la durée de vie moyenne en état de dépendance reste stable. Une augmentation significative du nombre de personnes dépendantes à laquelle peut associer le vieillissement de la population.
Les aides proposées aux personnes en perte d'autonomie proviennent de nos jours de leurs proches et de différentes solutions comme l'APA. Elles jouissent d’une assistance familiale et d’une solidarité collective.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans les années à venir. Assurément, l’aide émanant des proches est susceptible de décliner en raison du nombre trop faible de personnel aidant vis-à-vis du nombre conséquent de personnes âgées en situation de dépendance. De plus, les frais relatifs à l'APA devraient foncièrement croître, selon les conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante aide départementale attribuée aux personnes sexagénaires et plus en situation de dépendance et dont le statut nécessite une aide pour réaliser les actes essentiels quotidiennement. Cette aide n’est pas assujettie à modalités de ressources. En revanche, la partie demeurant à la charge de la personne est intimement répercuté par les entrées financières de son foyer.

Autre aide financière remarquable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus limités financièrement (personnes en situation de dépendance comme famille proche, obligés alimentaires) de financer et donc de rendre plus facile une entrée dans un établissement pour personnes âgées. Une remarque cependant, l'Aide sociale à l'hébergement peut faire l'objet d'un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes attribuées à une personne décédée).
En ce qui concerne les aides ménagères autorisées par le département, le budget alloué ne concorde pas entièrement au nombre d’allocataires (sur le plan nationale, environ 80 % des allocataires percevant l'Aide sociale à l’hébergement se voient obtenir également l’allocation personnalisée d’autonomie).

De manière à bien préparer et anticiper l'intégration de l’un de vos proches au sein d'un établissement spécialisé, voici, sur cette fiche, l'ensemble des informations essentielles, si disponibles.
Sont donc énoncées ici les informations pratiques liées aux spécificités de l’établissement. Sont aussi proposées les conditions spécifiques d’hébergement : nombre de lits, superficie des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées, etc. Obtenez aussi des précisions à propos des praticiens en place, en fonction des soins proposés : psychologue, médecins, kinésithérapeute, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Quelles sont les prestations proposées en matière de maintien du lien social et de loisirs dans les différentes structures ? Essentiel Autonomie répond à vos questions à propose de la restauration, les animations et activités, les loisirs proposés, les moyens de transport et la localisation de l’établissement.