3 maisons de retraite à VILLENEUVE SUR LOT (47)

Vous recherchez un EHPAD (Établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) ou une  maison de retraite située à VILLENEUVE SUR LOT pour un proche âgé dépendant?


Découvrez la liste de l'ensemble des établissements médicalisés à VILLENEUVE SUR LOT et précisez votre recherche à l'aide de critères de sélection détaillés : présence d'une unité Alzheimer ou de Soins Longue Durée (USLD), tarifs journaliers d'hébergement, habilitation de l'établissement à l'aide sociale, types d'accueil de la structure (permanent, temporaire, jour, nuit), etc...


Trouvez les autres maisons de retraite et établissements médicalisés dans le Lot-et-Garonne sur Essentiel Autonomie.

3 maisons de retraite à VILLENEUVE SUR LOT (47)

Résidence La Tour Pujols à VILLENEUVE SUR LOT | Lot-et-Garonne
1 Rue Ernest Lafont
47300 Villeneuve sur Lot
TELEPHONER: 
05 53 49 70 00
Tarif journalier d'hébergement à partir de : 
72.9 €
Dernière mise à jour le : 
17 janvier 2018
EHPAD La Résidence du Port de Gajac à VILLENEUVE SUR LOT | Lot-et-Garonne
40 rue du Port de Gajac
47300 Villeneuve sur Lot
TELEPHONER: 
05 53 49 90 33
Tarif journalier d'hébergement à partir de : 
59.75 €
Dernière mise à jour le : 
17 avril 2018
EHPAD Résidence du Beurre à VILLENEUVE SUR LOT | Lot-et-Garonne
Rue René Chabrie
47300 Villeneuve sur Lot
TELEPHONER: 
05 53 70 40 63
Tarif journalier d'hébergement à partir de : 
60.73 €
Dernière mise à jour le : 
17 avril 2018

Si on s'appuie sur les prévisions de l’INSEE, le nombre de personnes âgées dépendantes est censé connaître une augmentation remarquable dans les 20 prochaines années, du fait principalement du vieillissement de la population en France. Même si on observe que la durée de vie moyenne en état de dépendance se stabilise, 1 200 000 personnes seront sujettes à une perte d'autonomie à l’horizon 2040, alors qu’elles sont 800 000 aujourd’hui.
Actuellement, les personnes en situation de dépendance peuvent se reposer sur la mutualisation de deux forces actives pour permettre leur prise en charge. D’un côté, le soutien familial, et l’aide des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, représentée par diverses pensions de soutien, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. En effet, l'assistance provenant des proches pourrait décliner compte tenu du nombre trop restreint de personnel aidant vis-à-vis du nombre grandissant de seniors dépendants. En outre, les frais relatifs à l'allocation personnalisée d’autonomie devraient fortement croître, en fonction des modalités d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la 1ère aide départementale réservée aux seniors de 60 ans minimum, diagnostiquées en perte d’autonomie et qui, avec l'appui de cette allocation, sont aptes à continuer à réaliser les actes quotidiens. Si l’APA n’est pas versée en fonction des pensions de la personne âgée, il reste encore à verser une partie variable déterminée en fonction des ressources perçues du foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leur famille proche peuvent aussi bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus ne sont pas suffisants. Cette aide financière permet au bénéficiaire d'obtenir une place dans une structure spécialisée pour personnes âgées. Toutefois, l’ASH est assujettie à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants alloués à une personne après son décès).
En ce qui concerne les aides ménagères accordées par le Conseil départemental, le nombre de prestations versées ne concorde pas entièrement au nombre de bénéficiaires (en France, environ 80 % des allocataires percevant l'Aide sociale à l’hébergement touchent aussi l’APA).

Vous souhaitez trouver un EHPAD ou d’une maison de retraite pour une personne âgée en situation de dépendance avec des besoins spécifiques dans une localité non loin de chez vous ?
Accédez à l'ensemble des établissements médicalisés accessibles dans votre ville. Précisez votre requête grâce à plusieurs paramètres, comme les tarifs de logement journaliers, l'existence ou non d’une unité Alzheimer ou de soins longue durée (USLD). Vous pouvez aussi choisir votre résidence en fonction de son autorisation à l’aide sociale et du type d’accueil proposé .
Vous pouvez aussi découvrir d’autres structures dans votre département spécialisées pour les personnes âgées en situation de dépendance.