6 maisons de retraite à UZES (30)

Vous recherchez un EHPAD (Établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) ou une  maison de retraite située à UZES pour un proche âgé dépendant?


Découvrez la liste de l'ensemble des établissements médicalisés à UZES et précisez votre recherche à l'aide de critères de sélection détaillés : présence d'une unité Alzheimer ou de Soins Longue Durée (USLD), tarifs journaliers d'hébergement, habilitation de l'établissement à l'aide sociale, types d'accueil de la structure (permanent, temporaire, jour, nuit), etc...


Trouvez les autres maisons de retraite et établissements médicalisés dans le Gard sur Essentiel Autonomie.

6 maisons de retraite à UZES (30)

Résidence Foyer Soleil à UZES | Gard
Résidence autonomie (ex Logement foyer)
2 Place Docteur Devèze
30700 Uzès
Téléphone: 
04 66 22 30 28
Centre Hospitalier d'Uzès à UZES | Gard
SSR
1 avenue Maréchal Foch
30701 UZES
Téléphone: 
04 66 63 71 00
EHPAD Les Jardins de l’Escalette à UZES | Gard
EHPAD
510 Route de Nîmes
30700 Uzès
Téléphone: 
04 66 63 71 01
Tarif journalier d'hébergement à partir de : 
54.32 €
Dernière mise à jour le : 
1 janvier 1970
Etablissement dans lequel le groupe Humanis dispose de places réservataires pour ses ressortissants
EHPAD Les Terrasses de Gisfort  à UZES | Gard
EHPAD
Rue de l'Escalette
30700 Uzès
Téléphone: 
04 66 63 71 36
Tarif journalier d'hébergement à partir de : 
57.37 €
Dernière mise à jour le : 
27 mars 2018
Résidence Le Domaine d’Ucetia  à UZES | Gard
Résidence services senior
8 Avenue des Cévennes
30700 Uzès
Téléphone: 
0 809 10 00 34
USLD Centre Hospitalier Le Mas Careiron à UZES | Gard
USLD
510 Route de Nîmes
30700 Uzès
Téléphone: 
04 66 63 71 00
Tarif journalier d'hébergement à partir de : 
58.12 €
Dernière mise à jour le : 
27 mars 2018
Etablissement dans lequel le groupe Humanis dispose de places réservataires pour ses ressortissants

De 800 000 personnes âgées en perte d'autonomie aujourd’hui à 1 200 000 en 2040. Il est question, selon au rapport de l’INSEE, de l’évolution que devrait connaître la France au cours des vingt prochaines années, si la durée de vie moyenne en situation de dépendance se stabilise. Une augmentation remarquable du nombre de personnes en situation de dépendance liée au vieillissement de la population.
Actuellement, les personnes en perte d'autonomie peuvent avoir confiance en l'impulsion de deux forces actives pour renforcer leur prise en charge. D’un côté, le soutien familial, et la présence des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par diverses pensions de soutien, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

L'association de ces deux types d'aides, va connaître un bouleversement dans les prochaines années. Côté famille, le nombre d’aidants par senior dépendant devrait sérieusement diminuer, allégeant par conséquent l'importance de la solidarité familiale. Côté aides, les dépenses adjointes à l'APA seront, elles aussi, vouées à évoluer, et dépendront particulièrement de ses conditions d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la principale aide départementale destinée aux personnes âgées de 60 ans minimum, considérées en perte d’autonomie et qui, avec l'appui de cette allocation, peuvent continuer à accomplir les actes quotidiens. Si l’allocation personnalisée d’autonomie n’est pas versée selon des pensions de la personne âgée, il reste encore à régler une partie variable définie à partir des ressources du foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leurs proches peuvent également profiter de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont trop limitées. Cette aide financière permet à la personne concernée d’accéder à un établissement pour personnes âgées. Néanmoins, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est assujettie à un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes attribuées à une personne après son décès).
En ce qui concerne les aides ménagères accordées par le Conseil départemental, le budget alloué ne coïncide pas forcément avec le nombre d’allocataires (en France, près de 80 % des allocataires percevant l'Aide sociale à l’hébergement se voient obtenir aussi l’APA).

Un de vos parents ou proches est âgé et en situation de perte d'autonomie, et vous recherchez une maison de retraite ou d’un EHPAD situé dans une commune votre localité ?
Accédez à l'ensemble des établissements médicalisés accessibles dans un rayon proche de chez vous. Spécifiez votre demande en vous appuyant sur plusieurs paramètres, comme les tarifs de logement journaliers, l'existence ou non d’une unité Alzheimer ou de soins longue durée (USLD). Vous pouvez aussi sélectionner votre résidence en fonction de son autorisation à l’aide sociale et du type d’accueil proposé .
Essentiel Autonomie regroupe toutes les maisons de retraite et établissements médicalisés dans votre département.