0 maison de retraite à SAINT PRIM (38)

Vous recherchez un EHPAD (Établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) ou une  maison de retraite située à SAINT PRIM pour un proche âgé dépendant?


Découvrez la liste de l'ensemble des établissements médicalisés à SAINT PRIM et précisez votre recherche à l'aide de critères de sélection détaillés : présence d'une unité Alzheimer ou de Soins Longue Durée (USLD), tarifs journaliers d'hébergement, habilitation de l'établissement à l'aide sociale, types d'accueil de la structure (permanent, temporaire, jour, nuit), etc...


Trouvez les autres maisons de retraite et établissements médicalisés dans l'Isère sur Essentiel Autonomie.

0 maison de retraite à SAINT PRIM (38)

Aucun établissement ne correspond à votre recherche

Dans quelques années, en France, le vieillissement démographique conduira à une augmentation du nombre de personnes âgées dépendantes : si la durée de vie moyenne des Français justifiant une perte d'autonomie s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes est censé s'accentuer de 50% d’ici à 2040, atteignant 1 200 000 de personnes, au vu des données de l’Insee.
Actuellement, les seniors en situation de dépendance peuvent se reposer sur l’association de deux forces actives afin de permettre leur prise en charge. D’un côté, la solidarité familiale, et l’aide des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, représentée par diverses pensions de soutien, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans les années à venir. Assurément, l’aide émanant des proches est susceptible de décliner à cause du nombre trop restreint de personnel aidant par rapport au nombre grandissant de seniors dépendants. En outre, les dépenses relatifs à l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) pourraient foncièrement changer, en proportion des conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante aide départementale attribuée aux personnes âgées de soixante ans et plus en état de dépendance et dont le statut implique une assistance pour réaliser les actes essentiels de manière quotidienne. Cette aide financière n’est pas assujettie à modalités de ressources. Toutefois, la part restant au dépens du bénéficiaire est intimement influencée par les entrées financières de son foyer.

Autre allocation remarquable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle donne la possibilité aux foyers les plus limités financièrement (personnes en perte d’autonomie comme famille proche, obligés alimentaires) de financer et donc de rendre plus aisée une entrée dans une structure spécialisée pour personnes âgées. Attention toutefois, l'Aide sociale à l'hébergement peut faire l'objet d'un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants attribués à une personne décédée).
Parmi les aides ménagères allouées par le département, le nombre de personnes en perte d’autonomie bénéficiaires n’est cependant pas identique au nombre de prestations reversées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l'Aide sociale à l’hébergement ont recours à l’APA, également.

Vous êtes en recherche d'un EHPAD ou d’une maison de retraite dans une commune près de chez vous pour un proche âgé en situation de perte d'autonomie ?
Découvrez la totalité des établissements spécialisés accessibles dans votre ville. Spécifiez votre recherche grâce à de nombreux critères, tels que les prix de logement journaliers, l'existence ou non d’une unité Alzheimer ou de soins longue durée (USLD). Vous pouvez également sélectionner votre résidence en fonction de son accès à l’aide sociale et du mode d’accueil proposé (permanent, temporaire, jour, nuit...).
Etalez votre requête pour avoir accès à la liste de tous les établissements adaptés et des maisons de retraite dans votre département sur Essentiel Autonomie.