0 maison de retraite à RIANTEC (56)

Vous recherchez un EHPAD (Établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) ou une  maison de retraite située à RIANTEC pour un proche âgé dépendant?


Découvrez la liste de l'ensemble des établissements médicalisés à RIANTEC et précisez votre recherche à l'aide de critères de sélection détaillés : présence d'une unité Alzheimer ou de Soins Longue Durée (USLD), tarifs journaliers d'hébergement, habilitation de l'établissement à l'aide sociale, types d'accueil de la structure (permanent, temporaire, jour, nuit), etc...


Trouvez les autres maisons de retraite et établissements médicalisés dans le Morbihan sur Essentiel Autonomie.

0 maison de retraite à RIANTEC (56)

Aucun établissement ne correspond à votre recherche

De 800 000 personnes âgées en perte d'autonomie aujourd’hui à 1 200 000 en 2040. Il est question, si l'on se fie l’INSEE, de l’évolution que devrait connaître la France pendant les deux prochaines décennies, si l'espérance de vie moyenne en situation de dépendance se stabilise. Une augmentation remarquable du nombre de personnes dépendantes liée au vieillissement de la population.
Actuellement, les personnes âgées en perte d'autonomie peuvent avoir confiance en la mutualisation de deux forces actives afin de renforcer leur prise en charge. D’un côté, l'assistance familiale, et l'investissement des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par plusieurs pensions d'aide, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans les années à venir. Assurément, le soutien découlant de l’entourage familial est susceptible de diminuer à cause du nombre trop faible de personnel aidant vis-à-vis du nombre grandissant de seniors en perte d'autonomie. De plus, les frais au titre de l'allocation personnalisée d’autonomie pourraient foncièrement croître, en fonction des conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante aide financière au niveau départemental attribuée aux personnes âgées de 60 ans et plus en situation de perte d’autonomie et dont la situation requiert une aide pour accomplir les actes essentiels de tous les jours. Cette aide n’est pas assujettie à conditions de ressources. Toujours est-il, la part demeurant à la charge de la personne est directement répercuté par les entrées financières de son foyer.

Autre aide financière notable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle donne la possibilité aux foyers les plus modestes (personnes en perte d’autonomie comme famille proche, obligés alimentaires) d'avoir des ressources financières supplémentaires et donc de faciliter une entrée dans une structure spécialisée pour personnes âgées. Attention toutefois, l’ASH peut faire l'objet d'un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes allouées à une personne après son décès).
Parmi les aides ménagères reversées par le Conseil départemental, le nombre de personnes dépendantes allocataires n’est cependant pas identique au nombre de prestations débloquées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l’ASH ont accès à l’APA, de même.

Un de vos proches est âgé et en situation de perte d'autonomie, et vous êtes à la recherche d’une maison de retraite ou d’un EHPAD situé dans une commune non loin de votre lieu de résidence ?
Découvrez la liste complète des établissements médicalisés accessibles près de chez vous. Spécifiez votre requête en vous appuyant sur plusieurs critères, comme les prix d’hébergement à la journée, la présence ou non d’une unité Alzheimer ou de soins longue durée (USLD). Vous pouvez aussi choisir votre résidence en fonction de son autorisation à l’aide sociale et du mode d’accueil proposé (permanent, temporaire, jour, nuit...).
Vous avez aussi la possibilité de rechercher d’autres résidences dans votre département spécialisées pour les personnes âgées en situation de perte d'autonomie.