1 maison de retraite à LA QUEUE EN BRIE (94)

Vous recherchez un EHPAD (Établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) ou une  maison de retraite située à LA QUEUE EN BRIE pour un proche âgé dépendant?


Découvrez la liste de l'ensemble des établissements médicalisés à LA QUEUE EN BRIE et précisez votre recherche à l'aide de critères de sélection détaillés : présence d'une unité Alzheimer ou de Soins Longue Durée (USLD), tarifs journaliers d'hébergement, habilitation de l'établissement à l'aide sociale, types d'accueil de la structure (permanent, temporaire, jour, nuit), etc...


Trouvez les autres maisons de retraite et établissements médicalisés dans le Val-de-Marne sur Essentiel Autonomie.

1 maison de retraite à LA QUEUE EN BRIE (94)

USLD Marie Cazin à LA QUEUE EN BRIE | Val-de-Marne
17 rue du Général Leclerc
94510 La Queue en Brie
TELEPHONER: 
01 45 93 75 64
Tarif journalier d'hébergement à partir de : 
68.31 €
Dernière mise à jour le : 
29 mai 2018
Etablissement dans lequel le groupe Humanis dispose de places réservataires pour ses ressortissants

Dans un avenir proche, le vieillissement démographique en France conduira à un accroissement du nombre de personnes âgées dépendantes : bien que la durée de vie moyenne des Français justifiant une perte d'autonomie se stabilise, le nombre de personnes dépendantes est censé augmenter de 400 000 personnes d’ici à 2040, atteignant 1 200 000 de personnes, selon l’Insee.
Actuellement, les seniors dépendants peuvent se reposer sur l'impulsion de deux dynamiques afin de renforcer leur prise en charge. D’un côté, la solidarité familiale, et la présence des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, représentée par différentes pensions de soutien, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. En effet, le soutien provenant de l’entourage familial pourrait décliner en raison du nombre insuffisant de personnel aidant par rapport au nombre grandissant de seniors dépendants. Par ailleurs, les dépenses au titre de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) sont censées nettement croître, selon les modalités d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la 1ère pension départementale destinée aux personnes âgées de 60 ans minimum, diagnostiquées en perte d’autonomie et qui, via cette aide, sont aptes à continuer à accomplir les actes quotidiens. Si l’allocation personnalisée d’autonomie n’est pas versée en fonction des pensions de la personne âgée, il reste cependant à verser une partie variable qui dépend des revenus du foyer.

Autre allocation remarquable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle donne la possibilité aux foyers les plus limités financièrement (personnes en perte d’autonomie comme proches, obligés alimentaires) de financer et donc de rendre plus aisée une entrée dans un établissement adapté pour personnes âgées. Une remarque toutefois, l’ASH peut entraîner un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes attribuées à une personne décédée).
En ce qui concerne les aides ménagères accordées par le département, le nombre de prestations versées ne concorde pas totalement au nombre d’allocataires (sur le plan nationale, près de 80 % des allocataires percevant l'Aide sociale à l’hébergement touchent également l’APA).

Vous souhaitez trouver une maison de retraite ou un EHPAD pour un de vos proches ou parents en situation de dépendance dans une localité près de chez vous ?
Découvrez la liste complète des établissements spécialisés accessibles dans votre ville. Spécifiez votre demande en vous appuyant sur plusieurs critères, comme les prix d’hébergement journaliers, la présence ou non d’une unité Alzheimer ou de soins longue durée (USLD). Vous avez la possibilité de sélectionner votre établissement en fonction de son autorisation à l’aide sociale et du mode d’accueil proposé .
Retrouvez sur notre site l’ensemble des maisons de retraite et tous les établissements adaptés dans votre département.