6 maisons de retraite à PONT L ABBE (29)

Vous recherchez un EHPAD (Établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) ou une  maison de retraite située à PONT L ABBE pour un proche âgé dépendant?


Découvrez la liste de l'ensemble des établissements médicalisés à PONT L ABBE et précisez votre recherche à l'aide de critères de sélection détaillés : présence d'une unité Alzheimer ou de Soins Longue Durée (USLD), tarifs journaliers d'hébergement, habilitation de l'établissement à l'aide sociale, types d'accueil de la structure (permanent, temporaire, jour, nuit), etc...


Trouvez les autres maisons de retraite et établissements médicalisés dans le Finistère sur Essentiel Autonomie.

6 maisons de retraite à PONT L ABBE (29)

EHPAD Résidence Tréouguy à PONT L ABBE | Finistère
Route de Plobannalec
29120 Pont L'Abbé
TELEPHONER: 
02 98 87 12 13
Tarif journalier d'hébergement à partir de : 
43.88 €
Dernière mise à jour le : 
26 mars 2018
Maison de Retraite de Pors Moro à PONT L ABBE | Finistère
32 Rue de Lambour
29120 Pont L'Abbé
TELEPHONER: 
02 98 87 02 13
Tarif journalier d'hébergement à partir de : 
53.47 €
Dernière mise à jour le : 
27 mars 2018
Etablissement dans lequel le groupe Humanis dispose de places réservataires pour ses ressortissants
Réidence du Prat à PONT L ABBE | Finistère
10 Rue du Prat,
29120 Pont L'Abbé
TELEPHONER: 
02 22 72 28 60
Tarif journalier d'hébergement à partir de : 
55.39 €
Dernière mise à jour le : 
26 mars 2018
Résidence Les Camélias  à PONT L ABBE | Finistère
9 Rue Arnoult
29120 Pont L'Abbé
TELEPHONER: 
02 98 87 23 55
Tarif journalier d'hébergement à partir de : 
47.05 €
Dernière mise à jour le : 
27 mars 2018
USLD Résidence du Prat à PONT L ABBE | Finistère
10 Rue du Prat
29120 Pont L'Abbé
TELEPHONER: 
02 22 72 28 60
Tarif journalier d'hébergement à partir de : 
55.39 €
Dernière mise à jour le : 
26 mars 2018
USLD Résidence Tréouguy  à PONT L ABBE | Finistère
Route de Plobannalec
29120 Pont L'Abbé
TELEPHONER: 
02 98 87 12 13
Tarif journalier d'hébergement à partir de : 
43.88 €
Dernière mise à jour le : 
26 mars 2018

Dans quelques années, en France, l'évolution démographique conduira à un accroissement du nombre de personnes âgées dépendantes : si la durée de vie moyenne de la population justifiant une perte d'autonomie s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes devrait augmenter de de moitié plus d’ici à 2040, atteignant 1 200 000 de personnes, d’après l’Insee.
Actuellement, les personnes dépendantes peuvent compter sur l'impulsion de deux forces actives afin d'assurer leur prise en charge. D’un côté, le soutien de la famille, et l'investissement des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par plusieurs pensions de soutien, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

L'association de ces deux types d'aides, s’apprête à connaître un bouleversement dans les années à venir. Côté famille, le nombre d’aidants par personne âgée en situation de dépendance est voué à considérablement décliner, amoindrissant alors l'importance de la solidarité familiale. Côté aides, les dépenses adjointes à l'APA seront, elles aussi, amenées à être modifiées, et dépendront principalement de ses conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la plus importante prestation départementale allouée aux personnes âgées de soixante ans et plus en situation de perte d’autonomie et dont le statut implique une aide pour effectuer les actes essentiels du quotidien. Cette assistance n’est pas soumise à modalités de ressources. Toutefois, la partie demeurant au dépens de la personne est fortement impactée par les entrées financières de son foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leur famille proche peuvent aussi profiter de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont trop faibles. Cette aide permet à la personne concernée d'entrer dans un établissement pour personnes âgées. Toutefois, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est soumise à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants alloués à une personne décédée).
Parmi les aides ménagères versées par le département, le nombre de personnes en perte d’autonomie allocataires n’est toutefois pas le même que le nombre d'aides attribuées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l'Aide sociale à l’hébergement ont accès à l’allocation personnalisée d’autonomie, de même.

Un de vos proches est âgé et en situation de dépendance, et vous êtes à la recherche d’une maison de retraite ou d’un EHPAD situé dans une ville à côté de votre lieu de résidence ?
Découvrez la totalité des établissements spécialisés accessibles dans votre ville. Précisez votre demande en vous appuyant sur de nombreux paramètres, comme les prix d’hébergement journaliers, la présence ou non d’une unité Alzheimer ou de soins longue durée (USLD). Vous avez la possibilité de choisir votre résidence en fonction de son habilitation à l’aide sociale et du mode d’accueil proposé (permanent, temporaire, jour, nuit...).
Vous pouvez aussi rechercher d’autres établissement dans votre département adaptées pour les personnes âgées en situation de dépendance.