1 maison de retraite à POIX DE PICARDIE (80)

Vous recherchez un EHPAD (Établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) ou une  maison de retraite située à POIX DE PICARDIE pour un proche âgé dépendant?


Découvrez la liste de l'ensemble des établissements médicalisés à POIX DE PICARDIE et précisez votre recherche à l'aide de critères de sélection détaillés : présence d'une unité Alzheimer ou de Soins Longue Durée (USLD), tarifs journaliers d'hébergement, habilitation de l'établissement à l'aide sociale, types d'accueil de la structure (permanent, temporaire, jour, nuit), etc...


Trouvez les autres maisons de retraite et établissements médicalisés dans la Somme sur Essentiel Autonomie.

1 maison de retraite à POIX DE PICARDIE (80)

EHPAD Résidence des Evoissons à POIX DE PICARDIE | Somme
3 Rue du Capitaine Fay
80290 Poix de Picardie
TELEPHONER: 
03 22 90 05 69
Tarif journalier d'hébergement à partir de : 
50.07 €
Dernière mise à jour le : 
22 mai 2018

Si on s'appuie sur les prévisions de l’INSEE, le nombre de personnes âgées dépendantes est censé connaître une augmentation remarquable dans les années à venir, en raison particulièrement du vieillissement de la population française. En supposant que la durée de vie moyenne en en état de perte d'autonomie se stabilise, 1 200 000 personnes seront sujettes à une perte d'autonomie d'ici 2040, alors qu’elles sont 800 000 aujourd’hui.
Actuellement, les seniors en perte d'autonomie peuvent se reposer sur la mutualisation de deux forces actives pour assurer leur prise en charge. D’un côté, l'assistance familiale, et l’aide des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par plusieurs pensions d'aide, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. Effectivement, l'assistance provenant de l’entourage familial est susceptible de diminuer compte tenu du nombre trop restreint de personnel aidant par rapport au nombre grandissant de personnes âgées dépendantes. En outre, les dépenses incombant à l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) devraient sérieusement évoluer, en fonction des conditions d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la 1ère prestation départementale versée aux personnes âgées de 60 ans minimum, estimées en perte d’autonomie et qui, via cette aide, sont toujours capables de continuer à réaliser les actes quotidiens. Si l’APA n’est pas attribuée en fonction des pensions de la personne âgée, il reste tout de même à régler une partie variable qui dépend des revenus du foyer.

Autre aide financière remarquable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle donne la possibilité aux foyers les plus limités financièrement (personnes en situation de dépendance comme famille proche, obligés alimentaires) d'avoir des ressources financières supplémentaires et donc de rendre plus facile une entrée dans une structure pour seniors. Une remarque toutefois, l’ASH peut entraîner un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes attribuées à une personne après son décès).
Parmi les aides ménagères allouées par le département, le nombre de personnes en perte d’autonomie allocataires n’est toutefois pas identique au nombre d'aides attribuées. Par exemple, 80 % des personnes touchant l’ASH bénéficient de l’allocation personnalisée d’autonomie, également.

Vous souhaitez trouver un EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) ou d’une maison de retraite pour une personne âgée en situation de dépendance avec des besoins spécifiques dans une ville près de chez vous ?
Plusieurs paramètres vous donnent la possibilité d’affiner votre recherche, tel que le prix par jour d’hébergement, l’habilitation de la structure à l’aide sociale ou bien encore la présence d’une unité Alzheimer et/ou d'une USLD (Unité de Soins Longue Durée) au sein de l’établissement. Vous obtiendrez donc la liste des structures médicalisées correspondant à vos critères près de chez vous.
Vous pouvez aussi découvrir d’autres établissement dans votre département spécialisées pour les personnes âgées en situation de perte d'autonomie.