4 maisons de retraite à LANGON (33)

Vous recherchez un EHPAD (Établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) ou une  maison de retraite située à LANGON pour un proche âgé dépendant?


Découvrez la liste de l'ensemble des établissements médicalisés à LANGON et précisez votre recherche à l'aide de critères de sélection détaillés : présence d'une unité Alzheimer ou de Soins Longue Durée (USLD), tarifs journaliers d'hébergement, habilitation de l'établissement à l'aide sociale, types d'accueil de la structure (permanent, temporaire, jour, nuit), etc...


Trouvez les autres maisons de retraite et établissements médicalisés dans la Gironde sur Essentiel Autonomie.

4 maisons de retraite à LANGON (33)

EHPAD Le Val de Brion à LANGON | Gironde
EHPAD
Rue Paul Langevin
33210 Langon
TELEPHONER: 
05 56 76 57 53
Tarif journalier d'hébergement à partir de : 
51.74 €
Dernière mise à jour le : 
30 mars 2018
Le Doyenné de Langon à LANGON | Gironde
EHPAD
91 cours Maréchal de Lattre de Tassigny
33210 Langon
TELEPHONER: 
05 57 98 27 90
Tarif journalier d'hébergement à partir de : 
59.34 €
Dernière mise à jour le : 
11 avril 2018
Résidence du XIV Juillet à LANGON | Gironde
Résidence autonomie (ex Logement foyer)
20 Cours du XIV Juillet
33210 Langon
TELEPHONER: 
05 56 76 27 62
Résidence Lou Bel Oustaou à LANGON | Gironde
Résidence autonomie (ex Logement foyer)
19 rue Abel Gourgues
33210 Langon
TELEPHONER: 
05 56 63 24 00

1 200 000 personnes âgées en situation de dépendance, soit une augmentation de 400 000 en 2040. Il s’agit, d'après l’INSEE, de la croissance que devrait connaître la population française pendant les vingt prochaines années, si l'espérance de vie moyenne en état de dépendance se stabilise. Une augmentation significative du nombre de personnes dépendantes à laquelle peut associer le vieillissement de la population.
Actuellement, les seniors en situation de dépendance peuvent se reposer sur la mutualisation de deux dynamiques pour assurer leur prise en charge. D’un côté, le soutien de la famille, et la présence des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par plusieurs pensions de soutien, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

La mutualisation de ces deux moyens d'assistance, est en passe de attester d' une mutation importante dans les prochaines années. Côté famille, le nombre d’aidants par senior en situation de dépendance est voué à considérablement décliner, allégeant alors l’impact de la solidarité familiale. Côté aides, les dépenses associées à l'APA seront, elles aussi, amenées à être modifiées, et résulteront essentiellement de ses conditions d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la 1ère aide départementale réservée aux personnes âgées de 60 ans minimum, diagnostiquées en perte d’autonomie et qui, grâce à cette aide, peuvent continuer à réaliser les actes quotidiens. Si l’allocation personnalisée d’autonomie n’est pas attribuée en fonction des ressources de la personne âgée, il reste cependant à verser une partie variable définie à partir des revenus du foyer.

Autre aide financière notable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle donne la possibilité aux foyers les plus modestes (personnes en situation de dépendance comme proches, obligés alimentaires) d'avoir des ressources financières supplémentaires et donc de rendre plus facile une entrée dans une structure spécialisée pour personnes âgées. Attention cependant, l’ASH peut entraîner un recours sur succession (comprendre le remboursement des montants alloués à une personne après son décès).
Parmi les aides ménagères allouées par le Conseil départemental, le nombre de personnes en perte d’autonomie allocataires n’est toutefois pas identique au nombre d'aides débloquées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l’ASH bénéficient de l’allocation personnalisée d’autonomie, également.

Vous êtes à la recherche d'un EHPAD ou d’une maison de retraite pour une personne âgée en situation de perte d'autonomie avec des besoins spécifiques dans une localité près de votre lieu de résidence ?
Accédez à la totalité des établissements médicalisés accessibles dans votre commune. Précisez votre requête grâce à de nombreux critères, tels que les tarifs d’hébergement journaliers, l'existence ou non d’une unité Alzheimer ou de soins longue durée (USLD). Vous pouvez également sélectionner votre résidence en fonction de son accréditation à l’aide sociale et du type d’accueil proposé (permanent, temporaire, jour, nuit...).
Vous avez également la possibilité de découvrir d’autres structures dans votre département spécialisées pour les personnes âgées dépendantes.