0 maison de retraite à LA DESTROUSSE (13)

Vous recherchez un EHPAD (Établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) ou une  maison de retraite située à LA DESTROUSSE pour un proche âgé dépendant?


Découvrez la liste de l'ensemble des établissements médicalisés à LA DESTROUSSE et précisez votre recherche à l'aide de critères de sélection détaillés : présence d'une unité Alzheimer ou de Soins Longue Durée (USLD), tarifs journaliers d'hébergement, habilitation de l'établissement à l'aide sociale, types d'accueil de la structure (permanent, temporaire, jour, nuit), etc...


Trouvez les autres maisons de retraite et établissements médicalisés dans les Bouches-du-Rhône sur Essentiel Autonomie.

0 maison de retraite à LA DESTROUSSE (13)

Aucun établissement ne correspond à votre recherche

De 800 000 personnes âgées en perte d'autonomie aujourd’hui à 1 200 000 en 2040. Il est question, si l'on se fie aux études de l’INSEE, de l’évolution que pourrait bien connaître la population française lors des deux prochaines décennies, si toutefois la durée de vie moyenne en situation de dépendance se stabilise. Une augmentation perceptible du nombre de personnes en perte d'autonomie liée au vieillissement de la population.
La prise en charge des personnes en situation de dépendance est caractérisée par 2 éléments : l'implication venant des parents ou enfants, mais également la cohésion collective qui se traduit par des solutions telles que l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie) par exemple.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. Effectivement, le soutien émanant de l’entourage familial est susceptible de décliner en raison du nombre trop restreint d'aidants vis-à-vis du nombre conséquent de seniors en perte d'autonomie. Par ailleurs, les dépenses relatifs à l'allocation personnalisée d’autonomie devraient sérieusement croître, en proportion des conditions d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la principale aide départementale versée aux personnes âgées d'au moins 60 ans, estimées en perte d’autonomie et qui, avec l'aide de cette allocation, sont toujours capables de continuer à accomplir les tâches quotidiennes. Si l’APA n’est pas attribuée selon des pensions de la personne âgée, il reste cependant à acquitter une partie variable qui dépend des ressources perçues du foyer.

Autre aide financière remarquable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus modestes (personnes en situation de dépendance comme proches, obligés alimentaires) d'avoir des ressources financières supplémentaires et donc de rendre plus facile une entrée dans un établissement pour personnes âgées. Une remarque cependant, l'Aide sociale à l'hébergement peut entraîner un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes attribuées à une personne décédée).
En ce qui concerne les aides ménagères accordées par le département, le budget alloué ne concorde pas totalement au nombre d’allocataires (en France, près de 80 % des allocataires percevant l’ASH se voient obtenir également l’APA).

Vous êtes à la recherche d'un EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) ou d’une maison de retraite pour une personne âgée en situation de perte d'autonomie avec des besoins spécifiques dans une localité à proximité de votre lieu de résidence ?
Accédez à l'ensemble des établissements spécialisés accessibles dans un rayon proche de chez vous. Affinez votre requête en vous appuyant sur de nombreux critères, comme les tarifs d’hébergement journaliers, l'existence ou non d’une unité Alzheimer ou de soins longue durée (USLD). Vous pouvez également choisir votre établissement en fonction de son habilitation à l’aide sociale et du type d’accueil proposé (permanent, temporaire, jour, nuit...).
Vous avez aussi la possibilité de découvrir d’autres établissement dans votre département adaptées pour les personnes âgées dépendantes.